L’ONU célèbre les 20 ans de l’entrée en vigueur de la Convention sur l’interdiction des mines antipersonnel

1 mars 2019

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, s’est félicité de la célébration du 20e anniversaire, le 1er mars, de l'entrée en vigueur de la Convention sur l'interdiction des mines antipersonnel.

La Convention a été adoptée à Oslo, en Norvège, le 18 septembre 1997 et interdit l’acquisition, la production, le stockage et l’utilisation des mines antipersonnel. Elle a été ouverte à signature en décembre 1997 et est entrée en vigueur le 1er mars 1999. 

Malgré le large soutien international envers ce document, il y a encore des États producteurs et/ou utilisateurs de mines antipersonnel qui refusent d'adhérer au texte. 

Cette convention « a sauvé d'innombrables vies, stoppé des mutilations et des blessures et permis la revitalisation de moyens de subsistance », a rappelé son porte-parole dans une déclaration à la presse.

« Le Secrétaire général se félicite de la détermination des États parties de débarrasser le monde d'une arme qui tue et mutile sans distinction, tout en entravant gravement la paix et le développement. Il félicite les 31 États qui ont déclaré leur pays exempt de mines et appelle tous les États qui ne l'ont pas encore fait à adhérer à la Convention dans les meilleurs délais », a-t-il ajouté.

Le chef de l’ONU a appelé à accélérer les efforts pour que « les mines antipersonnel deviennent un vestige du passé ». Il a appelé également les États à garantir aux milliers de victimes de mines antipersonnel un accès à une assistance et des services durables.

Un évènement a été organisé au siège de l’ONU à New York vendredi avec la participation notamment de la Ministre des affaires étrangères de la Norvège, Ine Eriksen Soreide. La Norvège soutient activement cette convention depuis le début de la campagne contre les mines antipersonnel.

Au début de cet évènement, la poète soudanaise Emi Mahmoud a lu un poème. Elle a été nommée en juin 2018 Ambassadrice de bonne volonté de l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Iraq, Afghanistan et Syrie, plus gros projets du Service d’action antimines de l’ONU cette année

L’Iraq, l’Afghanistan et la Syrie sont les plus gros projets prévus cette année par le Service d’action antimines de l’ONU (UNMAS), qui a présenté jeudi à Genève son portefeuille d’action pour l’année 2019.