A Genève, l’Association des journalistes accrédités à l’ONU fête ses 70 ans

22 février 2019

L’Association des correspondants accrédités auprès de l’ONU (ACANU) à Genève fête ses 70 ans. Et dans le cadre de ses célébrations, une conférence sera organisée à la Maison de la paix le lundi 25 février sur le thème de la liberté de la presse au moment où le journalisme et les journalistes sont la cible d’attaques de plus en plus fréquentes.

Selon le Vice-Président de l’ACANU, le Secrétaire général de l’ONU António Guterres y prononcera une allocution. Après, un débat suivra avec Michelle Bachelet, la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, et Christophe Deloire, le Secrétaire général de Reporters sans frontières.

L’ACANU, une association créée en 1949, regroupe les journalistes qui sont accrédités à l’ONU Genève. Outre ce débat sur la liberté de la presse, Laurent Sierro a fait une visite guidée à ONU Info pour présenter l’exposition qui a commencé lundi dernier au Palais des Nations.

Il s’agit d’objets hétéroclites qui ont fait partie des outils de travail des journalistes au fil des ans, mais aussi une collection de photos fabuleuses qui captent certains des moments les plus mémorables de l’histoire moderne, comme la toute première rencontre des anciens présidents américains et soviétiques, Ronald Reagan et Mikhaïl Gorbatchev, en novembre 1985, ou l’accord préliminaire sur le nucléaire iranien négocié en 2013.

Une exposition avec une photo iconique de Che Guevara à la CNUCED en 1964

S’il est « difficile de choisir une photo qui retrace le parcours et l’histoire de l’ACANU », toutefois « la venue du Che Guevara à Genève en 1964 lors d’une réunion de la Conférence des Nations Unies pour le commerce et le développement (CNUCED) attire l’attention », a admis le Vice-Président de l’ACANU dans cet entretien accordé à ONU Info.

« Depuis le début de l’exposition, il y a des dizaines de personnes qui se prennent en selfie. Ce n’est peut-être pas la plus représentative, mais c’est la plus populaire de l’exposition », a-t-il ajouté.

Sinon il y a aussi plusieurs photos, notamment sur les pourparlers syriens et des images sur lesquelles « on voit vraiment ce que représente, dans les moments de tension, la couverture d’un grand événement international à Genève ».

L’objectif de la presse internationale présente au siège européen de l’ONU à Genève est de retracer les différents évènements importants qui ont eu lieu sur les bords du Lac Léman et à travers eux, le travail des correspondants au fil de ces sept décennies. « Mais aussi avoir une représentativité en fonction des régions pour montrer que c’est la presse du monde entier qui est aux Nations Unies à Genève », a-t-il ajouté.

D’autant que ces journalistes, qui sont plus de 170 à être accrédités à l’ONU et qui informent au quotidien de l’actualité onusienne, viennent de toutes les régions du monde. Ils représentent les plus grandes agences de presse de la planète – Reuters, Agence France-Presse, Associated Press, l’Agence télégraphique suisse (ATS) ou du côté de l’Asie, Kyodo News du Japon. Il y a aussi des journalistes qui représentent d’autres médias prestigieux et bien connus comme la BBC, le New York Times ou Radio-France Internationale, mais aussi des médias suisses comme la Télévision Suisse Romande (RTS), Le Temps et la Tribune de Genève.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'ONU célèbre la radio qui touche un public plus large que tout autre média

A l’occasion de la Journée mondiale de la radio, célébrée chaque année le 13 février, l’ONU a rappelé que la radio demeure un « puissant médium » touchant le plus grand nombre d'individus sur tous les continents.