Syrie : une vaste opération humanitaire a assisté 40.000 civils syriens bloqués à Rukban

15 février 2019

L’ONU et le Croissant-Rouge arabe syrien (SARC) ont achevé jeudi la distribution d’une aide humanitaire indispensable à plus de 40.000 civils syriens déplacés dans le camp de fortune de Rukban, dans le sud-est de la Syrie, à la frontière avec la Jordanie.

Cette opération humanitaire complexe et de grande ampleur est « la plus grande jamais entreprise par l’ONU en Syrie », a déclaré le bureau des Nations Unies dans ce pays dans un communiqué de presse publié vendredi.

Cette opération a duré neuf jours, impliquant 133 camions et plus de 300 personnes, dont du personnel humanitaire, des volontaires et des fournisseurs commerciaux. Il a fallu plus de deux mois de négociations avec toutes les parties pour garantir un accès sécurisé au site. Ce n'est que la deuxième fois que l'ONU parvient à se rendre dans ce camp isolé depuis la Syrie, où les mois d'hiver ont aggravé une situation déjà catastrophique. Le premier convoi a eu lieu en novembre 2018.

« Ce convoi interinstitutions des Nations Unies et du Croissant-Rouge arabe syrien a fourni une assistance vitale aux habitants de Rukban, dont beaucoup sont des femmes et des enfants bloqués dans le désert dans des conditions extrêmement pénibles depuis des années », a déclaré Sajjad Malik, Coordonnateur résident et Coordonnateur humanitaire des Nations Unies par intérim en Syrie.

« Les gens ont dit à nos équipes à quel point leur situation est désespérée. Ils ont froid, ils ont faim et n'ont pas accès aux services les plus élémentaires. Même l'eau est rare. Les produits limités qui sont disponibles sont trop coûteux pour la plupart d'entre eux. Les femmes et les filles font face à de graves risques en matière de protection, tels que les mariages précoces et les abus sexuels », a ajouté M. Malik.

L’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), qui a participé à cette opération, a indiqué que le convoi a livré de la nourriture, des médicaments et du matériel médical, du matériel d’équipement contre les conditions hivernales et des vêtements d’hiver, des abris et des kits d’hygiène pour les femmes et les jeunes filles. Des colis de vivres et de matériel d’éducation ainsi que des kits pour enfants ont également été distribués.

Des femmes et des enfants vulnérables

« Dans le cadre de l’effort d’aide, l’équipe du HCR a passé plus d’une semaine à Rukban et s’est entretenue avec des familles, en particulier des femmes de différents âges, pour comprendre les difficultés qu’elles rencontrent au quotidien », a dit un porte-parole du HCR, Andrej Mahecic, lors d’un point de presse vendredi à Genève.

« Les enfants marchent pieds nus dans les flaques d’eau et la boue, sous une pluie froide et continue », a-t-il ajouté. « Les mariages précoces pour les jeunes filles sont monnaie courante. Certaines femmes ont fait l’objet de mariages en série et d’autres nous ont dit qu’elles pratiquaient le sexe de survie en dernier recours. Parmi les femmes, beaucoup sont terrifiées à l’idée de quitter leur maison en terre ou leur tente pour sortir, car il y a de sérieux risques d’abus sexuel et de harcèlement. Notre personnel a rencontré des mères qui gardent leurs filles à l’intérieur, car elles ont peur de les laisser aller dans des écoles improvisées ».

Au cours de la mission, le personnel du HCR a également mené une enquête sur les intentions des résidents, dont la plupart ont dit qu’ils voulaient rentrer chez eux. Certaines de ces familles sont à Rukban depuis plus de quatre ans. Bien que l’aide fournie ait apporté un soulagement immédiat, la plupart des gens veulent une solution significative et durable à leurs problèmes. Aucun des enfants nés à Rukban n’a de documents d’état civil, d’acte ou de déclaration de naissance.

« Dans le cadre de l’effort humanitaire plus large en Syrie, le HCR ajoute sa voix aux appels lancés par l’ensemble des Nations Unies à toutes les parties pour faciliter l’acheminement de l’aide afin de répondre aux besoins critiques immédiats. Un accès durable, prévisible et sûr est essentiel pour fournir des articles de première nécessité, surveiller la distribution de l’aide et procéder à l’évaluation des besoins, comme l’exige le droit international humanitaire », a dit le porte-parole de l’agence onusienne. « L’urgence de trouver une solution durable aux souffrances des populations civiles est évidente, afin que ces familles puissent espérer un avenir meilleur ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Syrie : l'émissaire de l’ONU espère entamer dès que possible des discussions sur le Comité constitutionnel

Le nouvel Envoyé spécial de l’ONU pour la Syrie espère lancer dès que possible le Comité constitutionnel afin de permettre un processus politique plus actif et mettre fin à huit ans de conflit dans ce pays.