Yémen : le chef de l’humanitaire de l’ONU réclame un accès à des silos à grains à Hodeïda

7 février 2019

Le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires humanitaires, Mark Lowcock, a réclamé jeudi un accès immédiat à des silos à grains qui ne sont pas accessibles depuis septembre 2018, à Hodeïda, au Yémen.

« Je suis profondément préoccupé par le fait que l'ONU n'a pas pu accéder à la minoterie Red Sea Mills à Hodeïda depuis septembre 2018. Des céréales pouvant nourrir 3,7 millions de personnes pendant un mois restent inutilisées et se sont peut-être gâtées dans des silos pendant plus de quatre mois, alors que près de 10 millions de personnes à travers le pays continuent d’être au bord de la famine », a dit M. Lowcock dans un communiqué de presse.

Le mois dernier, deux silos ont été touchés par des obus de mortier. La minoterie est située dans une zone contrôlée par le gouvernement du Yémen. L'incendie qui en a résulté a détruit une partie des céréales - probablement assez pour nourrir des centaines de milliers de personnes pendant un mois.

« L'accès à la minoterie devient de plus en plus urgent avec le temps et le risque d'altération des céréales qui restent augmente », a dit Mark Lowcock.

À ce jour, les forces affiliées à Ansar Allah (rebelles houthis) ont refusé d'autoriser les Nations Unies à traverser les lignes de front dans les zones contrôlées par le gouvernement pour accéder à la minoterie, invoquant des préoccupations en matière de sécurité.

« Les discussions se poursuivent avec toutes les parties et j'apprécie les efforts sincères déployés par toutes les parties pour trouver une solution », a déclaré le chef de l’humanitaire de l’ONI, qui a imploré toutes les parties, en particulier les groupes affiliés à Ansar Allah, de finaliser un accord et de faciliter l'accès à la minoterie dans les prochains jours.

Au Yémen, l'ONU et ses partenaires humanitaires ont intensifié leurs efforts pour fournir une aide alimentaire d'urgence à 12 millions de personnes, soit une augmentation de 50% par rapport aux objectifs de 2018.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Yémen : les engagements pris en Suède doivent être respectés (Conseil de sécurité)

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a souligné lundi l’importance pour les parties yéménites de respecter les engagements qu'elles ont pris en Suède en décembre « dans l'intérêt du peuple » du Yémen.