L'UNRWA a besoin de 1,2 milliard de dollars pour aider 5,4 millions de réfugiés palestiniens en 2019

29 janvier 2019

Le chef de l’agence des Nations Unies chargée d’assister les réfugiés palestiniens, Pierre Krähenbühl, a lancé mardi un appel de fonds de 1,2 milliard de dollars pour financer les opérations d’assistance auprès de 5,4 millions de personnes cette année.

Le Commissaire général de l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) s’est félicité de la mobilisation mondiale pour combler le déficit sans précédent auquel a été confrontée son agence après la décision de son plus grand bailleur de fonds, les Etats-Unis, de réduire de 300 millions de dollars sa contribution l’année dernière.

« Face au défi financier le plus grave de notre fière histoire, cela a été à la fois humiliant et stimulant de constater l’ampleur et la générosité de la réponse de gouvernements bailleurs de fonds, d’ONG partenaires, de la société civile et d’individus », a dit M. Krähenbühl, cité dans un communiqué de presse. « Je souhaite exprimer ma profonde gratitude pour cet engagement et cette solidarité exemplaires ».

En 2019, les réfugiés de Palestine en Cisjordanie (y compris à Jérusalem-Est), à Gaza, en Jordanie, au Liban et en Syrie, continueront de faire face à de nombreux problèmes de développement humain et de protection. L'occupation du territoire palestinien et le blocus de Gaza continuent de peser lourdement sur la vie des réfugiés de Palestine, selon l’UNRWA.

Absence d'horizon pour les réfugiés palestiniens

« L’une des plus grandes préoccupations des réfugiés de Palestine est l’absence presque complète d’horizon, à la fois politique et personnel. Dans ce contexte, il est essentiel de préserver les services essentiels fournis par le personnel courageux de l'UNRWA », a dit Pierre Krähenbühl.

Il a demandé à tous les partenaires de l’agence onusienne de maintenir leurs généreux niveaux de financement. « La dignité et les droits des réfugiés de Palestine, en particulier le droit à l'éducation de 535.000 filles et garçons, sont en jeu, ainsi que la stabilité régionale et la défense d'un multilatéralisme solide », a-t-déclaré, ajoutant que l'UNRWA, pour sa part, restait déterminée à maintenir « son esprit de réforme et sa discipline financière ».

Environ 750 millions de dollars seront nécessaires pour maintenir les services de base de l’UNRWA en matière d’éducation, de santé et de services sociaux et pour contribuer à la réalisation des objectifs de développement durable. En outre, 138 millions de dollars seront nécessaires pour fournir une aide humanitaire d'urgence aux territoires palestiniens occupés (Gaza et Cisjordanie) et 277 millions de dollars pour soutenir l'appel d'urgence pour la Syrie (en Syrie et pour les réfugiés palestiniens de Palestine au Liban et en Jordanie).

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Réfugiés palestiniens : malgré la crise financière qu’elle traverse, l’UNRWA maintient ses écoles ouvertes

L’agence onusienne pour les réfugiés de Palestine a indiqué qu’elle devrait pouvoir maintenir ses écoles ouvertes jusqu’à la fin de l’année scolaire, malgré les difficultés de financement qu'elle rencontre.