Le chef de l’ONU attristé par l’explosion meurtrière d’un oléoduc au Mexique

19 janvier 2019

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a déclaré samedi avoir appris avec tristesse l'explosion meurtrière d'un oléoduc le 18 janvier dans l'État d'Hidalgo au Mexique.

« Il présente ses condoléances aux familles des personnes décédées lors de cet incident tragique et souhaite un prompt rétablissement aux blessés », a dit son porte-parole dans une déclaration à la presse.

« Le Secrétaire général exprime sa solidarité avec le peuple et le gouvernement du Mexique. Le système des Nations Unies au Mexique est prêt à offrir son assistance aux autorités nationales », a-t-il ajouté.

Selon la presse, au moins 67 personnes ont été tuées et 75 autres brûlées à des dégrés divers dans cette explosion survenue à Tlahuelilpan. Près de 85 personnes sont toujours portées disparues.

L’oléoduc présentait depuis peu une fuite. Les habitants avaient appris la nouvelle, ce qui avait attiré des dizaines de riverains munis de seaux et jerrycans près de l’infrastructure pour récupérer du carburant.

Depuis deux semaines, plusieurs oléoducs acheminant le carburant ont été fermés par le gouvernement qui cherche à stopper ces vols. Cette stratégie a provoqué une pénurie de carburant dans une dizaine d’Etats du pays, dont la capitale.

Aidez-nous à connaître votre opinion sur ONU Info et à répondre à vos besoins : prenez 4 minutes pour répondre à notre sondage!

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'Amérique latine et les Caraïbes subissent un revers historique dans la lutte contre la pauvreté rurale (FAO)

Pour la première fois en dix ans, la pauvreté dans les zones rurales d'Amérique latine et des Caraïbes a augmenté, selon une nouvelle publication de la FAO présentée aujourd'hui lors de la Semaine de l'agriculture et de l'alimentation, à Buenos Aires.