Colombie : l’ONU condamne un attentat meurtrier dans une académie de police à Bogotá

18 janvier 2019

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, et le Conseil de sécurité ont condamné fermement vendredi un attentat à la voiture piégée perpétré la veille dans une académie de police à Bogotá, en Colombie, qui aurait fait au moins 20 morts et 68 blessés.

« Il adresse ses condoléances aux familles des victimes et souhaite un prompt rétablissement aux blessés », a dit son porte-parole dans une déclaration à la presse.

« Les autorités colombiennes ont indiqué avoir la preuve que cet acte terroriste a été commis par l'ELN », a-t-il ajouté, en référence aux rebelles de l’Armée de libération nationale (ELN). « Les auteurs doivent être traduits en justice ».

« Le Secrétaire général est solidaire du peuple et du gouvernement colombiens en cette période tragique », a encore dit le porte-parole.

Le Conseil de sécurité de l'ONU a également fermement condamné l’attentat contre l’académie de police.

Dans une déclaration à la presse, les membres du Conseil ont exprimé leurs plus sincères condoléances aux familles des victimes, ainsi qu’au peuple et au gouvernement colombiens, et ont souhaité un prompt rétablissement aux personnes blessées.

Selon la presse, la capitale de la Colombie n’avait pas connu d’attaque aussi meurtrière depuis 2003.

Le Président colombien, Ivan Duque, a appelé ses compatriotes à l’union. Les dirigeants du parti politique issu de l’ancienne guérilla FARC (Forces armées révolutionnaires de Colombie), aujourd’hui démobilisée, ont exprimé leur solidarité aux familles des victimes et déploré l’usage de la violence.

L’ELN compterait encore quelque 1.500 combattants en armes. Les négociations de paix engagées par le précédent gouvernement avec cette guérilla sont au point mort depuis des mois. Ivan Duque exige que les insurgés mettent fin à toute activité criminelle pour les reprendre. Mercredi, l’ELN avait revendiqué l’enlèvement des trois membres d’équipage d’un hélicoptère d’une entreprise de transport de fonds, abattu le 11 janvier dans une région frontalière du Venezuela.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

En cette nouvelle année, la cheffe des affaires politiques de l'ONU parle des crises à surveiller

Alors que le monde et les Nations Unies font face à de multiples crises, ONU Info a rencontré la Secrétaire générale adjointe aux affaires politiques, Rosemary DiCarlo, qui nous explique son rôle et les crises à surveiller en ce début d’année.