La valeur du marché mondial des produits créatifs a doublé, selon la CNUCED

14 janvier 2019

Avec un taux de croissance des exportations supérieur à 7% sur 13 ans, le commerce mondial de produits créatifs est un secteur en expansion et résistant, selon un nouveau rapport de la CNUCED, la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement. 

La deuxième édition de la publication intitulée Perspectives de l'économie créative : tendances du commerce international dans les industries de la création examine la situation dans son ensemble et présente 130 profils de pays contenant des données sur le commerce de biens et de services créatifs.

Les données, qui couvrent la période 2002-2015, montrent la contribution de l’économie créative au commerce mondial. Au cours de cette période, la valeur du marché mondial des produits créatifs a doublé, passant de 208 milliards de dollars en 2002 à 509 milliards de dollars en 2015. Le rapport décrit également la croissance remarquable de la Chine, dont les exportations de produits créatifs ont augmenté deux fois plus vite que la moyenne mondiale entre 2002 et 2015.

Selon Pamela Coke-Hamilton, directrice de la Division du commerce de la CNUCED, ces chiffres sont importants sur deux fronts. « L'économie créative a une valeur à la fois commerciale et culturelle », a-t-elle déclaré. « Cette double valeur a conduit les gouvernements du monde entier à se concentrer sur l'expansion et le développement de leurs économies créatives dans le cadre de stratégies de diversification économique et d'efforts visant à stimuler la prospérité et le bien-être».

« Au sein de l'économie créative, les industries créatives génèrent des revenus grâce au commerce et aux droits de propriété intellectuelle, et créent de nouvelles opportunités, en particulier pour les petites et moyennes entreprises », a-t-elle ajouté.

Le design et les arts visuels figurent parmi les secteurs les plus performants, la mode, la décoration d'intérieur et les bijoux représentant 54% des exportations de produits créatifs dans les économies développées et 70% (jouets compris) dans les économies en développement. Les industries créatives (architecture, arts et métiers, marketing et publicité, médias et édition, recherche et développement, logiciels, jeux informatiques et autres activités créatives fondamentales) sont le moteur de l’économie créative.

« Bien que le ralentissement du commerce mondial ait affecté toutes les industries, le rapport montre que l'économie créative est plus résiliente », a déclaré Marisa Henderson, responsable du programme de la CNUCED sur l'économie créative. 

 

UN Photo/Loey Felipe
Des Interprètes du drame de danse chinoise

La Chine, plus gros exportateur et importateur de biens et services créatifs

La Chine est la principale force derrière le boom de l’économie créative au cours des quinze dernières années et en détient une grande partie. Le commerce de produits créatifs de la Chine entre 2002 et 2015 a été exponentiel, avec des taux de croissance annuels moyens de 14%.  En 2002, le commerce de produits créatifs de la Chine s’élevait à 32 milliards de dollars. En 2014, ce chiffre avait plus que quintuplé pour atteindre 191,4 milliards de dollars.

Il y a eu une baisse en 2015, lorsque la Chine a enregistré un commerce de produits créatifs de 168,5 milliards de dollars, mais le pays a conservé la tête dans le commerce de produits créatifs. En 2015, les exportations chinoises étaient quatre fois supérieures à celles des États-Unis.

Les données montrent également que l’Asie a dépassé toutes les autres régions, la Chine et l’Asie du Sud-Est combinées totalisant pour 228 milliards de dollars d’exportations créatives, soit près du double de celles de l’Europe.

La Chine, Hong Kong (Chine), l'Inde, Singapour, Taiwan, la Turquie, la Thaïlande, la Malaisie, le Mexique et les Philippines figuraient parmi les 10 économies en développement les plus performantes, stimulant le commerce mondial de produits créatifs.

« De manière générale, le commerce Sud-Sud est en hausse et devrait être un secteur de croissance future dynamique, en particulier pour l'économie créative », a déclaré Mme Henderson.

Parmi les économies développées, les 10 principaux exportateurs de produits créatifs ont été les États-Unis, la France, l'Italie, le Royaume-Uni, l'Allemagne, la Suisse, les Pays-Bas, la Pologne, la Belgique et le Japon.

Les services créatifs en expansion 

Le rapport souligne également que le passage de la production de biens créatifs à la fourniture de services créatifs est une tendance émergente. Cela correspond à un changement global vers les services alors que les produits industriels et agricoles diminuent.

Marisa Henderson a expliqué comment les journaux et les produits publiés, qui étaient à l'origine un bien créatif, ont basculé pour devenir un service créatif avec l'expansion des médias en ligne basés sur les abonnements numériques et la publicité en ligne. « Les services créatifs vont se développer», a-t-elle déclaré. 

Les données disponibles sur les exportations de services de création de 38 pays développés (avec un ensemble de données comparables) sont restées relativement stables entre 2011 et 2015, avec des taux de croissance annuels moyens de 4%. Sur l'ensemble des échanges de services des 38 pays, les services de création représentent une part moyenne de 18%, passant de 17,3% en 2011 à 18,9% en 2015.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Pays les moins avancés : la CNUCED plaide pour l’essor d’entreprises dynamiques afin d'éliminer la pauvreté

Le rapport 2018 de la CNUCED sur « l’entreprenariat au service de la transformation structurelle » recommande aux pays les moins avancés (PMA) d’adopter des politiques pouvant les aider à créer des emplois et à transformer leur économie.