L’ONU alloue 32 millions de dollars à l’aide humanitaire pour le Yémen

11 janvier 2019

Le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et aux secours d’urgence, Mark Lowcock, et le Directeur exécutif du Programme alimentaire mondial (PAM), David Beasley, ont annoncé vendredi une contribution de 32 millions de dollars du Fonds central pour les interventions d’urgence (CERF) pour soutenir l'intensification de la réponse humanitaire au Yémen.

L'allocation du CERF permettra notamment au PAM d’augmenter le fret aérien humanitaire, de transporter un plus grand nombre de travailleurs humanitaires, de fournir un plus grand nombre de logements, y compris à Hodeïda, et de développer les télécommunications d'urgence. Cet effort logistique soutiendra le travail des agences onusiennes ainsi que des ONG engagées dans l'opération humanitaire.

« Partout au Yémen, des humanitaires courageux aident déjà des millions de personnes, mais les besoins sont encore plus grands. Le Programme alimentaire mondial renforce actuellement son assistance pour passer de 8 millions à 12 millions de personnes par mois, et cette contribution du Fonds central pour les interventions d'urgence aidera à atteindre cet objectif », a déclaré M. Beasley.

L’intensification de l’opération humanitaire vise à atteindre les populations les plus vulnérables des districts prioritaires, y compris les personnes déplacées à l’intérieur de leur pays. L'injection rapide de fonds complète le financement du Fonds humanitaire du Yémen destiné à aider les intervenants sur le terrain.

« Pour éviter le pire au Yémen, toutes les parties au conflit doivent faciliter le passage rapide et sans entrave des secours humanitaires aux civils dans le besoin », a déclaré M. Lowcock. « Le PAM fournit un soutien logistique exceptionnel, notamment en matière de transport, d'hébergement et de communication, à de nombreuses agences humanitaires, et cette allocation financera une extension urgente de ces services ».

MM. Beasley et Lowcock ont ​​également salué les récentes décisions prises à Sanaa d’octroyer plus de visas aux travailleurs humanitaires, d’enquêter sur des allégations de vol d’aide alimentaire et de punir les responsables, d’interdire la vente d’aide alimentaire destinée aux Yéménites sans revenu et de mettre en place des mesures plus efficaces de contrôle et de surveillance.

En 2018, le CERF a consacré 50 millions de dollars à la réponse humanitaire au Yémen. Pour 2019, le plan d'intervention humanitaire coordonné par les Nations Unies devrait nécessiter environ 4 milliards de dollars pour fournir assistance et protection à plus de 24 millions de personnes. Le Secrétaire général de l’ONU organisera une conférence de haut niveau sur les annonces de contributions à Genève le 26 février, co-organisée par les gouvernements suédois et suisse.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Yémen : l’envoyé de l’ONU fait état de progrès dans la mise en œuvre des engagements pris à Stockholm

L’Envoyé spécial du Secrétaire général pour le Yémen, Martin Griffiths, a fait état mercredi de progrès dans la mise en œuvre des engagements pris par les belligérants lors de pourparlers de paix en décembre à Stockholm, notamment en ce qui concerne le cessez-le-feu dans la ville portuaire d’Hodeïda.