Elections au Bangladesh : le chef de l’ONU appelle à un environnement exempt de violence le 30 décembre

27 décembre 2018

Dans la perspective des élections générales du 30 décembre au Bangladesh, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a appelé toutes les parties prenantes à assurer un environnement exempt de violence, d'intimidation et de coercition avant, pendant et après les élections, afin de permettre un scrutin pacifique, crédible et inclusif.

« Tous les citoyens du Bangladesh, y compris les minorités et les femmes, doivent pouvoir exercer leur droit de vote en toute sécurité et en toute confiance. La société civile et les observateurs électoraux devraient être pleinement soutenus pour jouer leur rôle dans le processus », a dit le porte-parole du Secrétaire général dans une déclaration à la presse publiée mercredi soir.

« Le Secrétaire général réitère l'engagement continu des Nations Unies à soutenir un Bangladesh pacifique et démocratique », a-t-il ajouté.

Selon la presse, le principal mouvement d’opposition a demandé mardi la démission du chef de la commission électorale, estimant qu’il n’était pas en mesure d’assurer des élections libres et justes, alors que le pays est secoué par des violences depuis le début de la campagne électorale officielle le 10 décembre.

Plus de 100 personnes, en majorité du principal parti d’opposition, ont été blessées lors de violences politiques mardi. Au moins six personnes ont été tuées et plus de 1.000 autres blessées depuis le 10 décembre. L’opposition et le parti au pouvoir s’accusent mutuellement d’être à l’origine de la violence mais selon la presse la plupart des attaques sont perpétrées par des membres du parti au pouvoir.

La Première ministre Sheikh Hasina, qui est au pouvoir depuis janvier 2009, cherche à obtenir un nouveau mandat. Les autorités ont promis des élections libres et équitables, mais l’opposition affirme que des milliers de leurs partisans ont été arrêtés et que les élections pourraient être truquées.

Suite à une demande de la Commission électorale du Bangladesh, l'ONU fournit une assistance technique par le biais du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et d'ONU Femmes.

Cette assistance vise à appuyer la Commission électorale (BEC) dans ses efforts de sensibilisation du public, à promouvoir la participation des femmes et des groupes sous-représentés au processus électoral, à renforcer la capacité de formation du BEC et à aider le BEC à élaborer des stratégies pour atténuer les conflits et prévenir la violence électorale.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.