Report des élections en RDC : les Congolais doivent pouvoir s’exprimer en toute liberté - Conseil de sécurité

22 décembre 2018

Les membres du Conseil de sécurité des Nations Unies ont pris acte de la décision prise par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) de reporter au 30 décembre les élections présidentielle, législatives et provinciales en République démocratique du Congo (RDC).

Ces élections générales congolaises, initialement prévues le dimanche 23 décembre ont été reportées par la CENI au dimanche 30 décembre.

Dans un communiqué publié vendredi, la CENI a justifié ce report par les  « circonstances exceptionnelles constitutives de cas de force majeure » occasionnées par l’incendie le 13 décembre dernier d’un de ses entrepôts à Kinshasa où était stocké du matériel électoral destiné aux bureaux de vote et au dépouillement dans plusieurs communes de la capitale

 Dans une déclaration de presse publiée dans la nuit de samedi à dimanche, les membres du Conseil de sécurité ont exprimé « l’espoir que cette extension permette de créer les conditions favorables à ce que les électeurs congolais puissent s’exprimer en toute liberté le 30 décembre ». Ils ont appelé à un « dialogue continu et à la transparence avec tous les acteurs politiques » pendant cette période pour maintenir la confiance mutuelle jusqu’à la tenue des élections.

Les 15 membres du Conseil ont également appelé tous les acteurs congolais à s’engager « de manière pacifique et constructive » dans le processus électoral afin « de garantir des élections transparentes, crédibles et apaisées » en RDC, conduisant à un transfert du pouvoir en conformité avec la Constitution congolaise et l’Accord du 31 décembre 2016.

Exprimant leur soutien aux efforts de la CENI « pour s’assurer que tous les préparatifs logistiques des élections soient achevés au jour de l’élection», les membres du Conseil ont rappelé la disponibilité de la MONUSCO – la mission de l’ONU en RDC - à apporter son appui « si la demande était exprimée ».

Dans sa déclaration, le Conseil de sécurité a réaffirmé son attachement à la souveraineté, l’indépendance et l’intégrité territoriale de la RDC. Ses 15 membres ont également adressé leurs condoléances aux familles des victimes, parmi lesquelles on compte des pilotes russes, de l’accident d’un avion affrété par la CENI pendant des opérations de préparations électorales.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

RDC : la CPI préoccupée par les récentes violences préélectorales

La Procureure de la Cour pénale internationale (CPI), Fatou Bensouda, s’est dite « préoccupée par les tensions croissantes sur le territoire de la République Démocratique du Congo (RDC) et par le risque d'une escalade de la violence, qui pourrait déboucher sur la commission de crimes graves relevant de la compétence de la CPI ».