Au Vanuatu, un petit vol pour un drone, un grand pas pour la santé

19 décembre 2018

Dans cette petite île du Pacifique Sud, un bébé d’un mois est devenu le premier enfant au monde à avoir reçu un vaccin acheminé par drone, a annoncé le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF).

Le drone transportant le vaccin a décollé de la baie de Dillon dans l’ouest du Vanuatu et a parcouru près de 40 kilomètres au-dessus d’un paysage montagneux accidenté avant d’atterrir à Cook's Bay. Dans cette zone reculée du pays accessible uniquement à pied ou par petits bateaux, 13 enfants et cinq femmes enceintes ont pu être vaccinés sur place par une infirmière.

La Directrice exécutive de l’UNICEF, Henrietta H. Fore, a qualifié cet acheminement de vaccin par drone de « grand pas en avant pour la santé mondiale ».

« Alors que le monde peine encore à immuniser les enfants les plus difficiles à atteindre, les technologies de drones peuvent changer la donne pour effectuer le dernier kilomètre pour atteindre chaque enfant », a-t-elle ajouté.

Les vaccins sont extrêmement difficiles à acheminer car ils doivent être transportés à des températures contrôlées. Un vrai défi pour des endroits chauds comme le Vanuatu composé de plus de 80 îles montagneuses isolées s'étendant sur 1.300 kilomètres et au réseau routier limité. En raison de cet éparpillement géographique, près de 20% des enfants du pays n’ont pas accès aux vaccins essentiels.

Miriam Nampil, l’infirmière qui a administré le vaccin aux enfants de Cook’s Bay, a expliqué ces défis : « Il est extrêmement difficile de transporter des glacières pour garder les vaccins au frais lorsque vous vous promenez dans les rivières, les montagnes, sous la pluie ou sur les rochers. J’ai dû faire avec des bateaux qui sont souvent annulés à cause du mauvais temps ».

« Comme le voyage est souvent long et difficile, je ne peux y aller qu'une fois par mois pour vacciner les enfants. Mais maintenant, avec ces drones, nous pouvons espérer atteindre beaucoup plus d'enfants dans les régions les plus reculées de l'île », a dit l’infirmière.

Le vaccin déchargé du drone à seulement deux mètres de sa cible

L'efficacité de l'utilisation de drones pour des livraisons aussi vitales que celles des vaccins a été confirmée la semaine dernière.

Lors d’un vol d’essai effectué par le Ministère de la santé de l’île avec le soutien de l’UNICEF, le drone piloté par une compagnie australienne a atterri à moins de deux mètres de sa cible après un vol de 50 kilomètres au-dessus de nombreuses îles et points de passage.

Lors de la véritable livraison des vaccins, ces derniers ont été transportés dans des boîtes en polystyrène avec des bloc réfrigérants et un enregistreur de température, programmés pour déclencher une alerte si la température du vaccin venait à s’éloigner de la zone acceptable.

Une première mondiale

C’est la première fois qu’un gouvernement confie à une entreprise de drones commerciaux le transport de vaccins vers des régions isolées. L’opérateur a été sélectionné à la suite d’un processus d’appel d’offres et, conformément au contrat, il est tenu pour responsable et n’est pas rémunéré si la livraison n’arrive pas à bon port.

À long terme, le gouvernement de Vanuatu cherche à intégrer la distribution de vaccins par drones à son programme national de vaccination et prévoit d'utiliser davantage de drones pour distribuer des fournitures médicales, explique l'UNICEF.

Les données recueillis lors des essais serviront également à montrer comment les drones peuvent être utilisés à titre commercial dans des environnements similaires dans le monde entier.

« La première distribution de vaccins d’aujourd’hui a un potentiel énorme, non seulement pour Vanuatu, mais également pour les milliers d’enfants qui rateraient les vaccins dans le monde », a expliqué Mme Fore.

« À son meilleur niveau, l’innovation montre comment nous pouvons libérer le potentiel du secteur privé pour le plus grand bien des enfants du monde », a ajouté la cheffe de l’UNICEF

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.