« Faire en sorte que les migrations profitent à tous » - António Guterres

18 décembre 2018

A l’occasion de la Journée internationale des migrants, le Secrétaire général des Nations Unies a appelé à suivre la voie du Pacte mondial pour les migrations récemment adopté à Marrakech « pour faire en sorte que les migrations profitent à tous ».

« Les migrations favorisent la croissance économique, le dynamisme des sociétés et la tolérance », a souligné António Guterres

« Elles offrent une chance à des millions de personnes en quête d’une vie meilleure, et profitent aussi bien aux communautés d’origine et qu’à celles de destination », a-t-il ajouté dans un message publié à l’occasion de la Journée célébrée le 18 décembre de chaque année.

Toutefois des migrations insuffisamment réglementées, risquent de renforcer les divisions au sein des sociétés et entre elles, de favoriser l’exploitation des êtres humains et les violences, et de saper la confiance dans les autorités, a alerté le Secrétaire général.

 

 

Le 10 décembre, « une majorité écrasante d’États membres » de l’ONU, a souligné le chef de l'ONU, (plus de 160) ont adopté à Marrakech, au Maroc, le Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnée et régulières.

«  Le Pacte nous aidera à relever les véritables défis que posent les migrations tout en tirant parti de leurs nombreux avantages », a précisé M. Guterres.

Lire aussi | Comprendre le Pacte mondial sur les migrations

Document non-contraignant, le Pacte sur les migrations est « axé sur l’être humain et ancré dans les droits de l’homme », a rappelé le chef de l’ONU. « Il montre la voie à suivre pour offrir davantage de voies légales de migration et lutter plus fermement contre la traite d’êtres humains ».

Le 19 septembre 2016, l'Assemblée générale des Nations Unies a adopté une série d'engagements connus sous le nom de Déclaration de New York pour les réfugiés et les migrants. La déclaration réaffirme l’importance du régime de protection internationale et incitent les États membres à renforcer et à renforcer les mécanismes de protection des personnes en mouvement à travers le monde.

La Déclaration de New York pour les réfugiés et les migrants  a ouvert la voie à l’adoption de deux Pactes : Le Pacte sur les migrations adopté le 10 décembre à Marrakech qui est distinct du Pacte sur les réfugiés adopté le 17 décembre à New York.

Lire aussi | Pacte sur les migrations, Pacte sur les réfugiés. Quelle différence ?

« Traiter tous les migrants avec dignité est ce qui doit guider notre action »

La dignité est au cœur de la mission de l’Agence des Nations Unies pour les migrations (OIM) qui a choisi ce thème pour la Journée internationale des migrants.

« Traiter tous les migrants avec dignité est ce qui doit guider notre action avant toute autre chose quand nous intervenons sur la scène migratoire – une question difficile en cette époque de difficultés pour la communauté internationale – car notre avenir en dépend. Mais aussi notre présent », a dit António Vitorino, le Directeur général de l’OIM.

« La migration est une force pour la dignité car elle permet à chacun de choisir de sauver sa vie, de se protéger, de s’instruire ou de se libérer. Elle permet à des millions de personnes de choisir la participation plutôt que l’isolement, l’action plutôt que l’inaction, l’espoir plutôt que la peur, et la prospérité plutôt que la pauvreté », a dit M. Vitorino. 

Pour l’OIM, « nous devons aussi respecter et écouter ceux qui, aujourd’hui, ont peur des changements que la migration entraîne dans leur vie ».

« Fondées ou non, ces peurs sont réelles et méritent d’être prises en compte avec dignité », a déclaré le chef de l’OIM.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'adoption du Pacte sur les migrations est une réalisation historique, selon l'OIM

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) s’est félicitée mardi de l’adoption du Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières.