Commerce électronique : l’Île Maurice en tête des achats en ligne en Afrique

10 décembre 2018

L’Ile Maurice a été classée comme le pays le mieux préparé en Afrique pour faire des achats en ligne, selon l’indice du commerce électronique de la CNUCED pour 2018. Ce document, publié en marge des travaux de la CNUCED sur le commerce en ligne qui se tiennent du 10 au 14 décembre à Nairobi (Kenya), montre que la nation insulaire se classe tout de même au 55ème rang mondial.

Selon cette agence onusienne basée à Genève, les pays africains accusent d’ailleurs un retard par rapport au reste du monde en termes d’indice de commerce électronique de détail. En effet, quarante-trois pays africains figurent dans l’indice des 151 pays mais constituent jusqu’à neuf des dix derniers pays. L’Ile Maurice, premier au classement, ne s’est classé qu’au 55e rang de l’indice mondial dominé au sommet par les Pays-Bas suivis de Singapour et de la Suisse.

« L’Afrique est en retard par rapport au reste du monde dans sa préparation à s’engager dans l’économie numérique et à en tirer profit. Les trois quarts de la population africaine n’ont pas encore commencé à utiliser Internet », a admis le Secrétaire général de la Conférence des Nations Unies pour le commerce et le développement (CNUCED). « Cependant, le continent montre des progrès en ce qui concerne les indicateurs clés liés au commerce électronique de détail. Depuis 2014, l’Afrique subsaharienne a dépassé la croissance mondiale avec trois des quatre indicateurs utilisés dans l’indice », a déclaré Mukhisa Kituyi.

Maurice a un score considérablement supérieur de 12 points à son poursuivant sur le continent africain. Ce petit pays insulaire en développement affiche des résultats relativement élevés selon les critères de la CNUCED, mais particulièrement dans la proportion de la population ayant un compte bancaire ou des services financiers par téléphone mobile (90%).  Les trois principaux pays africains de l’indice ont chacun une force distincte dans l’un des quatre domaines mesurés par l’indice, qui non seulement compte le nombre de clients en ligne, mais mesure également la facilité de paiement et de livraison.

Le Nigéria, pays africain le plus peuplé, occupe le deuxième rang, en grande partie grâce à une augmentation significative de la fiabilité de ses services postaux, telle que mesurée par l’Union postale universelle (UPU). L’Afrique du Sud est au troisième rang, à égalité avec plusieurs autres pays africains - Cap-Vert, Gabon, Maurice et Maroc - pour ses taux de pénétration d’Internet, avec environ six habitants sur dix en 2017 utilisant internet en 2017.

CNUCED
La Semaine africaine du commerce électronique examine les moyens de renforcer la capacité des pays africains de s'engager dans le commerce électronique et de tirer profit du commerce numérique en évolution.

« Nous estimons qu’il y avait au moins 21 millions de clients en ligne en Afrique l’année dernière, moins de 2% du total mondial, avec trois pays - le Nigeria, l’Afrique du Sud et le Kenya - représentant près de la moitié de ce total sur le continent », a ajouté le chef de la CNUCED. Néanmoins, le nombre d’acheteurs en ligne africains a augmenté de 18% par an depuis 2014, ce qui est supérieur au taux de croissance moyen mondial de 12%.

Alors que les pays africains doivent accroître leur taux de pénétration de l’Internet pour développer le commerce électronique, nombre d’entre eux doivent également faire en sorte que davantage d’utilisateurs d’Internet actuels fassent confiance au marché en ligne pour leurs achats. Contrairement aux marchés dans les pays développés, comme dans l’Union européenne, où 68% des utilisateurs d’Internet ont effectué un achat en ligne en 2017, le chiffre correspondant en Afrique n’était que de 13% en moyenne en 2017.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Commerce électronique : la CNUCED accompagne le Burkina Faso, le Sénégal et le Togo vers le numérique

Des études réalisées par la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) montrent que les chantiers de réforme sont vastes pour permettre au Burkina Faso, au Sénégal et au Togo de saisir pleinement les opportunités de développement qu’offre le commerce électronique.