Journée de l’enfance : l’actrice Millie Bobby Brown nouvelle ambassadrice de bonne volonté de l’UNICEF

20 novembre 2018

Alors que les enfants du monde entier s’unissent pour défendre leurs droits en cette Journée mondiale de l’enfance, l’actrice britannique Millie Bobby Brown a été nommée ambassadrice de bonne volonté de l’UNICEF.

Agée de 14 ans, Millie Bobby Brown devient ainsi la plus jeune personne à défendre le travail du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF).

La star britannique de la série Netflix, Stranger Things, compte ainsi utiliser sa notoriété internationale pour défendre les droits des enfants et braquer les projecteurs sur les problèmes qui affectent les jeunes, notamment le manque d’éducation, l'absence d’espaces d’apprentissage sécurisés et les effets de la violence, du harcèlement et de la pauvreté.

« C’est un rêve de devenir ambassadrice de bonne volonté de l’UNICEF », a déclaré Millie Bobby Brown dans une déclaration marquant la Journée. « C’est un grand honneur de faire partie d’une liste aussi impressionnante de personnes qui ont soutenu l’UNICEF au fil des ans. J'ai hâte de rencontrer autant d'enfants et de jeunes que possible, d'entendre leurs histoires et de parler en leur nom », a dit la jeune actrice qui a été nominée aux Emmy Awards.

La Journée mondiale de l’enfance est commémorée chaque année le 20 novembre en tant que journée d’action « pour les enfants, par les enfants », afin de sensibiliser et de lever des fonds pour les millions d’enfants dépourvus de ressources et de services de base.

Pour manifester sa solidarité avec les jeunes défavorisés et vulnérables du monde, l’UNICEF demande à ses soutiens de « transformer le monde en bleu » en portant par exemple un vêtement de couleur bleue à l’école, dans la rue ou sur les médias sociaux.

Millie Bobby Brown a lancé cette action dans une courte vidéo la semaine dernière, encourageant ses fans et les soutiens de l’UNICEF à se montrer #EnBleuPourChaqueEnfant pour défendre et promouvoir les droits des enfants.

Dans le monde entier, des personnalités du secteur du divertissement, de la politique, du sport et de l'entreprise demandent aux enfants de « reprendre » leur rôle professionnel pour mettre en lumière les problèmes qui les intéressent. Des enfants devaient ainsi occuper des sièges dans les parlements du Monténégro, du Pérou, des Tonga, du Suriname, de la Zambie. 

Des millions d'enfants vulnérables sont toujours laissés pour compte

De leur côté, des experts des Nations Unies en matière des droits de l'enfant ont rappelé à la communauté internationale les défis auxquels les jeunes font face dans le monde et ont appelé les États membres de l’ONU à intensifier leurs efforts en matière de défense de ces droits.

« Des millions d'enfants vulnérables continuent d'être laissés pour compte, notamment des enfants victimes de violence, de conflit et d'exploitation sexuelle, des enfants réfugiés, migrants et demandeurs d'asile, des enfants vivant dans la pauvreté, des enfants handicapés et des enfants appartenant à des groupes autochtones et minoritaires » ont déclaré différents experts travaillant sur la question des droits de l'enfant.

« Le meilleur moyen de ne laisser aucun enfant pour compte est de placer les enfants au centre de nos préoccupations afin de veiller à ce qu'aucun enfant ne grandisse dans un monde de peur, de violence et de désespoir », ont-ils ajouté.

L’UNICEF appelle les militants et les sympathisants à signer sa pétition mondiale, exhortant les dirigeants du monde à faire preuve de détermination et à reconnaître le respect des droits de chaque enfant, et à reconnaître que ces droits sont non négociables.

* Benjamin Gorisek-Gazze, 11 ans, a contribué à cet article d’ONU Info

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.