Syrie : en huit ans de conflit, la protection des enfants a été complètement ignorée (UNICEF)

16 novembre 2018

Au moins 30 enfants auraient été tués dans l’est de la Syrie, a indiqué vendredi le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF).

L'UNICEF s’est dit alarmé par les récentes informations faisant état de l’assassinat d’au moins 30 enfants en Syrie.

Selon les informations recueillies par l’UNICEF, les 30 enfants auraient été tués lors de récents actes de violence qui se sont produits dans le village d’Al Shafa, dans l’est du pays. Ces meurtres démontrent que la guerre contre les enfants est loin d'être terminée en Syrie, estime l’agence onusienne.

« En presque huit ans de conflit, le principe fondamental de la protection des enfants a été complètement ignoré, avec des conséquences désastreuses pour les enfants partout en Syrie », a déploré Geert Cappelaere, le Directeur de l’UNICEF pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, dans un communiqué.

Entre janvier et septembre 2018, les Nations Unies ont recensé 870 meurtres confirmés d’enfants en Syrie - le nombre le plus élevé jamais enregistré dans les neuf premiers mois d’une année depuis le début du conflit en 2011. Et « il ne s'agit que de cas vérifiés, les chiffres réels probables sont sans doute beaucoup plus élevés », a précisé M. Cappelaere.

L’UNICEF a appelé toutes les parties belligérantes en Syrie à protéger tous les enfants, où qu’ils se trouvent dans le pays.

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Syrie : à Rukban, le soulagement des familles après l’arrivée de l’aide humanitaire de l’ONU

L’arrivée de l’aide humanitaire de l’ONU et du Croissant-Rouge arabe syrien samedi à Rukban, dans le sud-est de la Syrie, a mis fin à neuf mois d’isolement pour les 50.000 personnes vivant dans ce camp situé en plein désert le long de la frontière avec la Jordanie.