L’AIEA juge essentiel que l’Iran continue à mettre en oeuvre ses engagements sur le nucléaire

9 novembre 2018

Le Directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), Yukiya Amano, a déclaré vendredi devant l’Assemblée générale des Nations Unies à New York qu’il était essentiel que l’Iran continue à mettre en oeuvre ses engagements contenus dans l’accord international de 2015 sur son programme nucléaire.

« Nous avons continué de vérifier et de surveiller la mise en œuvre par l'Iran de ses engagements en matière nucléaire dans le cadre du Plan d'action global commun. L'Iran met en œuvre ses engagements en matière nucléaire dans le cadre du PAGC », a déclaré M. Amano dans un discours devant les Etats membres.

« Il est essentiel que l'Iran continue de mettre pleinement en œuvre ces engagements », a-t-il ajouté.

M. Amano a indiqué que l’AIEA continuait de vérifier le non-détournement de matières nucléaires déclarés par l'Iran dans le cadre de son accord de garanties. « Les évaluations concernant l’absence de matières nucléaires non déclarées et les activités en Iran se poursuivent », a dit le Directeur général.

S’agissant du programme nucléaire de la République populaire démocratique de Corée (RPDC), le chef de l’AIEA a déclaré que les activités nucléaires de ce pays violaient clairement les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité des Nations Unies et étaient « profondément regrettables ».

« L’Agence continue de renforcer ses préparatifs pour jouer un rôle essentiel dans la vérification du programme nucléaire de la RPDC si un accord politique est conclu entre les pays concernés », a dit Yukiya Amano. Il a demandé une nouvelle fois à la RPDC de s'acquitter pleinement de ses obligations, de coopérer rapidement avec l'Agence et de résoudre toutes les questions en suspens.

Au-delà de l’Iran et de la Corée du Nord, le chef de l’AIEA a indiqué que son agence veillait, dans 181 pays, à ce que les matières nucléaires ne soient pas détournées de leurs usages pacifiques. « C’est une contribution importante et unique à la paix et à la sécurité internationales », a-t-il dit.

M. Amano a souligné que l'AIEA aidait aussi les pays à utiliser la science et la technologie nucléaires pour réaliser au moins neuf des 17 objectifs de développement durable, dont ceux qui visent à éliminer la faim, améliorer la santé humaine, et accroître la disponibilité en matière d'eau propre et d'énergie.

« Nous soutenons également activement la coopération Sud-Sud dans le domaine de la technologie nucléaire pacifique. Il existe de nombreux excellents exemples de cette coopération, tels que la formation de radio-oncologues et de physiciens médicaux pour aider à améliorer l'accès à un traitement efficace du cancer dans les pays en développement », a-t-il aussi noté.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Les inspections et vérifications de l’AIEA se poursuivent en Iran : Amano

Le Directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), Yukiya Amano, a rappelé mardi les conditions dans lesquelles l’Agence continuait de s’acquitter de sa tâche d’inspection et vérification des installations nucléaires iraniennes dans le cadre de l’Accord international sur le nucléaire iranien.