Pour être plus efficace, le multilatéralisme doit être plus inclusif (Guterres)

9 novembre 2018

Le Conseil de sécurité s’est réuni vendredi pour discuter du renforcement du multilatéralisme et du rôle de l’ONU. À cette occasion, le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a rappelé le rôle central de l’ONU et du Conseil pour un multilatéralisme œuvrant dans l’intérêt de tous.

A l’approche du centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale, M. Guterres s’est livré à un ardent plaidoyer pour le multilatéralisme.

« Nous avons besoin d'un engagement plus fort en faveur d'un ordre fondé sur des règles, avec les Nations Unies en son centre », a dit le Secrétaire général devant les 15 membres du Conseil de sécurité.

Le Conseil a un rôle central à jouer pour montrer l’importance de la coopération internationale, a souligné M. Guterres. Le chef de l’ONU a salué les réalisations sources d'inspiration en matière de diplomatie internationale, citant le Programme de développement durable à l'horizon 2030 et l'Accord de Paris sur le climat.

« Les opérations de paix autorisées par ce Conseil sont également des expressions importantes du multilatéralisme en action », a dit M. Guterres, rappelant que le maintien de la paix a aidé un grand nombre de pays à se relever d’un conflit armé.

A ce titre, le Secrétaire général s’est félicité du soutien de 151 pays et quatre organisations internationales et régionales à l’initiative "Action pour le maintien de la paix" du Département des opérations de maintien de la paix.

Le chef de l’ONU a toutefois rappelé que les efforts multilatéraux sont actuellement soumis à un stress immense. « La confiance est en déclin, au sein des nations et entre elles », a déploré M. Guterres ajoutant que les peuples perdent confiance dans les institutions politiques qu’elles soient nationales ou internationales.

António Guterres a en conséquence plaidé pour des liens plus étroits de l’ONU et de ses Etats membres avec la société civile et d’autres parties prenantes afin de rendre le multilatéralisme plus inclusif.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

A Genève, vibrant plaidoyer de María Fernanda Espinosa pour la défense du multilatéralisme

« Ma présidence est fortement guidée par un engagement en faveur du multilatéralisme ». Devant les médias ce mardi à Genève, la Présidente de l’Assemblée générale des Nations Unies a prôné le dialogue et le multilatéralisme pour régler les problèmes et les crises au niveau mondial.