Indonésie : la FAO apporte son aide aux agriculteurs et pêcheurs affectés par le séisme et le tsunami

5 novembre 2018

L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a lancé un programme pour aider plus de 70.000 agriculteurs et pêcheurs indonésiens à cultiver et à pêcher de nouveau après qu'ils ont été frappés il y a un mois par une série de catastrophes qui a anéanti leurs moyens de subsistance.

Un tremblement de terre, un tsunami puis des glissements de terrain ont complétement détruit leurs maisons et leurs terres. Ils ont causé de nombreux de décès ainsi que des déplacements de population.

« Les familles vivant dans le Sulawesi central dépendent fortement de l'agriculture et de la pêche. Pour la plupart, il s'agit de leur unique source d'alimentation et de revenus. A présent, elles n'ont plus rien. Elles ont perdu leurs cultures et leurs moyens de cultiver et d'accéder à de la nourriture - leurs outils agricoles, leurs semences et leur équipement de pêche », a déclaré Stephen Rudgard, Représentant de la FAO en Indonésie.

« Nous savons que de nombreux Indonésiens ont déjà connu cela et sont résilients. Mais il est important que la FAO intervienne en vue de soutenir les efforts du gouvernement visant à aider les populations du Sulawesi central à se rétablir. Ainsi, elles seront en mesure de relancer leur production alimentaire aussi vite que possible et d'éviter d'autres souffrances liées à la faim, » a ajouté M. Rudgard.

A présent, ils n'ont plus rien. Ils ont perdu leurs cultures et leurs moyens de cultiver et d'accéder à de la nourriture – Stephen Rudgard, Représentant de la FAO en Indonésie

Pendant les trois prochains mois, la FAO a pour objectif d'atteindre 50.000 agriculteurs et de leur distribuer des semences potagères, des engrais et des outils tels que des pelles et des houes. 20.000 autres pêcheurs recevront des kits de pêche.

Les familles concernées vivent dans les zones les plus durement touchées par les catastrophes - Donggala, Sigi, Palu et Parigi Moutong dans la province du Sulawesi central.

La FAO est également en train de mettre un place un programme d'aide financière afin de venir en aide à 4.000 femmes enceintes et mères d'enfants âgés de moins de cinq ans de manière à ce qu'ils puissent accéder à l'alimentation nutritive dont ils ont besoin.

Les secteurs de l'agriculture et de la pêche ont subi de graves dommages mais la FAO craint que l'ampleur des dommages soit plus élevée avec des chiffres qui pourraient augmenter après avoir mené une évaluation approfondie.

Les cultures de riz et de maïs les plus affectées

Jusqu'à ce jour, près de 10.000 hectares de terres agricoles auraient été endommagées, et les cultures de riz et de maïs sont celles qui ont été les plus affectées.

Les pertes enregistrées au niveau de la production potagère devraient également être particulièrement élevées. Dans le district de Sigi, les dégâts causés au principal système d'irrigation a coupé la fourniture d'eau sur plus de 8.000 hectares de terres agricoles et de zones aquacoles.

Il existe un risque élevé de pertes agricoles en raison de la baisse des activités agricoles, de la perte de fournitures agricoles et d'un accès restreint aux semences, aux engrais, aux outils et aux systèmes d'irrigation.

Plusieurs établissements dédiés à la pêche et à l'aquaculture, dont des écloseries, des sites de débarquement, des bateaux et de l'équipement de pêche ont été gravement endommagés ou perdus.

Plus de 200.000 personnes ont été déplacées et plus de 3.000 ont perdu la vie ou sont portées disparues suite aux récentes catastrophes.