Syrie : un convoi humanitaire de l’ONU atteint le camp de Rukban pour la première fois depuis janvier

3 novembre 2018

Un convoi humanitaire est arrivé samedi au camp de Rukban, dans le sud-est de la Syrie, près de la frontière avec la Jordanie, a annoncé le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM).

Le convoi, composé de plusieurs agences onusiennes (PAM, UNICEF) et du Croissant-Rouge arabe syrien (SARC), apporte une aide humanitaire vitale à plus de 50.000 personnes bloquées dans ce campement informel isolé situé le long de la frontière entre la Syrie et la Jordanie, où les conditions désertiques sont extrêmement difficiles.

Par la voix de son porte-parole, le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, s’est félicité de la distribution de l'aide humanitaire à Rukban.

43 camions chargés de rations alimentaires et de sacs de farine de blé du PAM sont arrivés à Rukban. Le convoi des agences de l’ONU apporte également d'autres formes d'assistance humanitaire. 

« Nous fournissons de la nourriture, des produits sanitaires et hygiéniques, ainsi qu'une assistance nutritionnelle et sanitaire en plus d'autres articles de secours essentiels en coopération avec le Croissant-Rouge arabe syrien », a déclaré Ali Al-Za'tari, le coordinateur humanitaire de l’ONU en Syrie dans un communiqué.

Le déchargement de l’aide humanitaire à Rukban se déroulera sur trois ou quatre jours, ce qui permettra notamment au PAM de procéder a des évaluations en matière de besoins nutritionnels parmi les personnes vivant dans le camp. « Nous menons également une campagne de vaccination d'urgence pour protéger quelque 10.000 enfants contre la rougeole, la polio et d'autres maladies mortelles », a précisé le coordinateur humanitaire de l’ONU en Syrie.

 

Première livraison humanitaire à Rubkan en huit mois

La dernière livraison humanitaire de l’ONU à Rubkan remonte à janvier 2018, lorsque de l'aide a été acheminée depuis la Jordanie. Ces huit mois, les femmes, enfants et hommes vivant dans le camp isolé ont dû survivre avec très peu et sans aucune aide alimentaire.

C’est aussi la première fois que le camp de Rukban, situé dans un no-man’s land entre la Syrie et la Jordanie et difficile à atteindre, est ravitaillé depuis le territoire syrien. Les personnes bloquées sur place n'ont accès que de manière intermittente à l'aide humanitaire, l'insécurité dans le sud-est de la Syrie bloquant les voies de transport et l'accès depuis la Jordanie étant extrêmement difficile.
Par le passé, le PAM et d'autres acteurs humanitaires n'atteignaient le camp de Rubkan que par le biais de livraisons transfrontalières complexes et coûteuses depuis le territoire jordanien.

Un accès régulier est nécessaire (PAM)

De manière générale, la situation humanitaire dans le camp de Rukban reste critique. Les personnes vivant sur place font face à des pénuries de produits de première nécessité, à des problèmes de protection et à une violence croissante. Plusieurs enfants sont morts faute d’avoir pu obtenir les soins médicaux dont ils avaient besoin.

« Bien que cette livraison tant nécessaire constitue une réalisation importante, il convient de trouver une solution à long terme pour les nombreux civils vivant à Rukban », a toutefois souligné Ali Al -Za'tari. Un point de vue partagé par le PAM qui a besoin d'un accès régulier au camp afin de continuer à acheminer de la nourriture, de l'eau et d’autres produits de première nécessité qui font cruellement défaut. 

En l'état actuel, l' accès des humanitaires à Rukban reste insuffisant, souligne M. Guterres. « Le Secrétaire général appelle tous les acteurs concernés à garantir un accès humanitaire continu, complet, sûr et durable aux dizaines de milliers de Syriens déplacés dans cette région reculée et à toutes les personnes dans le besoin », a souligné son porte-parole.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le Norvégien Geir Pedersen nommé nouvel Envoyé spécial de l’ONU pour la Syrie

Le diplomate norvégien Geir O. Pedersen sera le prochain Envoyé spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la Syrie. L’annonce a été faite mercredi par le Secrétaire général, António Guterres, a indiqué le bureau de son porte-parole dans un communiqué.