Au Pérou, Angelina Jolie appelle à un soutien international accru aux réfugiés vénézuéliens

24 octobre 2018

A l’issue d’une visite cette semaine au Pérou pour rencontrer des réfugiés vénézuéliens, l’Envoyée spéciale du HCR et actrice Angelina Jolie a plaidé pour un soutien international accru à ces réfugiés.

Le Pérou est l’un des pays les plus touchés par l’afflux de réfugiés et de migrants vénézuéliens au cours des trois dernières années, le plus important mouvement de population de l’histoire récente en Amérique latine, a précisé l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) dans un communiqué de presse.

Depuis août 2018, Tumbes, une ville frontalière de la côte nord du Pérou, a vu arriver des dizaines de milliers de réfugiés et de migrants vénézuéliens démunis, en provenance de l’Equateur.

A Tumbes, Angelina Jolie a rendu visite aux religieuses des Filles de Sainte Anne, qui ont transformé leur couvent en soupe populaire et où des centaines de femmes, enfants et hommes peuvent prendre au moins un repas chaud par jour. Elle a également visité le poste frontière binational ainsi qu’un centre pour réfugiés et migrants vénézuéliens à Lima, la capitale péruvienne. Elle s’est entretenue avec de nombreux réfugiés qui lui ont expliqué les motifs de leur fuite en exil.

« J’ai entendu des histoires de personnes qui sont décédées, faute de soins médicaux et de médicaments : des patients atteints de cancer dont la chimiothérapie a été brusquement interrompue, des diabétiques sans accès à l’insuline, des enfants sans antibiotiques, des gens affamés et des récits tragiques de violence et de persécution », a déclaré Angelina Jolie aux journalistes lors d’une conférence de presse à Lima.

Pendant son séjour au Pérou, l’Envoyée spéciale du HCR a rencontré le Président du pays, Martin Vizcarra, ainsi que d’autres représentants du gouvernement et des organisations contribuant à l’action humanitaire.

« J’ai dit au Président Vizcarra combien le HCR se félicite des mesures prises par le Pérou pour aider les Vénézuéliens à avoir un statut légal et un accès aux services essentiels », a déclaré Angelina Jolie. « Et nous avons discuté des efforts régionaux déployés dans le cadre du processus de Quito, qui constitue une première étape pour régler la crise au niveau régional. Nous avons également parlé de ce que la communauté internationale peut et devrait faire en plus, afin de soutenir le Pérou et ses voisins ».

Selon l’Envoyée spéciale du HCR, « au moment où les principes fondamentaux sont remis en question, il est plus important que jamais que nous disposions de systèmes et ressources nécessaires pour identifier les personnes qui présentent des demandes d’asile et de statut de réfugié authentiques et pour nous assurer qu’elles reçoivent l’appui dont elles ont besoin ».

« Il est crucial de renforcer l’État de droit, le respect des droits de l’homme, la protection internationale et les systèmes d’asile », a conclu Angelina Jolie.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'Envoyée spéciale du HCR, Angelina Jolie, en visite au Pérou pour rencontrer des réfugiés vénézuéliens

L’Envoyée spéciale du HCR, Angelina Jolie, effectue cette semaine une visite officielle au Pérou, l’un des pays les plus touchés par l’afflux massif de réfugiés et de migrants vénézuéliens.