Afghanistan : l'ONU appelle à des élections libres et transparentes

18 octobre 2018

A l’avant-veille des élections législatives en Afghanistan, l’ONU a exhorté les citoyens à ne tolérer aucune fraude et à signaler toute irrégularité. Elle se félicite des mesures introduites pour lutter contre la fraude électorale.

Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour l'Afghanistan, Tadamichi Yamamoto, a appelé jeudi tous les Afghans à jouer «un rôle actif, informé et constructif dans l'éradication de la fraude» lors du vote qui aura lieu ce week-end.

Les Afghans se rendent aux urnes samedi pour voter pour un nouveau parlement. L’envoyé souligne que les citoyens « méritent des élections inclusives, dignes de confiance, transparentes et exemptes de toute activité susceptible de ternir les résultats».

La Mission des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) souligne l'importance de la tenue d'élections libres et encourage toute personne soupçonnant une fraude à porter plainte auprès des autorités afghanes ».

Dans un communiqué, la MANUA reconnaît les efforts déployés par les autorités électorales du pays pour mettre en œuvre de nombreuses mesures antifraude. Selon la Mission, l’action la plus importante adoptée est l’obligation de voter dans un bureau de vote unique, où les citoyens doivent être inscrits. La mise en place d'un système de vérification biométrique des électeurs devrait également contribuer à lutter contre la fraude et à la détecter.

Mobilisés contre les fraudes électorales

La MANUA rappelle que les candidats à ces élections ont également pour responsabilité principale de veiller à ce que leurs partisans ne commettent pas de fraudes en leur nom.

Le Représentant spécial des Nations unies estime également que la fraude est inacceptable car « cela signifie voler le vote d'un citoyen afghan ».

Frauder (...) c'est voler le vote d'un citoyen afghan - Tadimichi Yamamoto

Selon lui, « la fraude n'est pas dans l'intérêt des candidats car ils seront associés au vol de votes et cela portera atteinte à la crédibilité de leur soutien. Aussi les candidats doivent-ils clairement mettre en garde leurs supporters. Aucun Afghan ne devrait tolérer la fraude ».

L'ONU a donc appelé tous les Afghans suspectant ou témoins d’un quelconque acte frauduleux, à se plaindre auprès des autorités compétentes, en particulier de la Commission de traitement des plaintes électorales.

La Mission a également déclaré que la présence de 400.000 observateurs, agents des candidats et partis politiques dans les bureaux de vote, était cruciale pour garantir la transparence des élections. L’opération de paix appelle les organisations observatrices, les partis politiques et les équipes de campagne à jouer un rôle actif, informé et constructif dans la sauvegarde de l’intégrité du processus électoral.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Afghanistan : la MANUA s’inquiète des violences liées à la campagne électorale

La Mission d’assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) a exprimé mardi sa préoccupation devant les violences auxquelles on assiste dans le pays depuis le début de la campagne en vue des élections législatives du 20 octobre.