L'ONU et des experts demandent une enquête sur la disparition d'un journaliste saoudien à Istanbul

9 octobre 2018

Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH) et des experts de l'ONU ont exprimé leur profonde inquiétude au sujet de la disparition du journaliste saoudien et critique du gouvernement, Jamal Khashoggi, à Istanbul, et ont appelé à une enquête internationale et indépendante rapide sur cette affaire.

 

Jamal Khashoggi est porté disparu depuis son entrée au consulat d'Arabie saoudite à Istanbul le 2 octobre 2018. Il n'a pas été revu depuis.

« Cette apparente disparition forcée de M. Khashoggi du consulat d'Arabie saoudite à Istanbul est très préoccupante », a déclaré une porte-parole du HCDH, Ravina Shamdasani, lors d’un point de presse à Genève. « Si les informations sur sa mort et les circonstances extraordinaires qui y ont conduit sont confirmées, cela est vraiment choquant ».

Notant que cette situation faisait suite à « plusieurs cas » récemment signalés en Arabie saoudite où des défenseurs des droits de l'homme et des journalistes ont été arrêtés, la porte-parole du HCDH a souligné la nécessité d'une enquête indépendante.

« Nous appelons à la coopération entre la Turquie et l'Arabie saoudite afin de mener rapidement une enquête impartiale et indépendante sur les circonstances de la disparition de M. Khashoggi et de rendre publiques les conclusions de cette enquête », a déclaré Mme Shamdasani.

Des experts préoccupés par les allégations de meurtre

Dans un communiqué de presse conjoint publié mardi, trois experts des droits de l'homme des Nations Unies se sont également dits « profondément préoccupés par la disparition de M. Khashoggi et par les allégations de meurtre commis par un État ».

Selon le Président-rapporteur du Groupe de travail des Nations Unies sur les disparitions forcées ou involontaires, Bernard Duhaime, le Rapporteur spécial des Nations unies sur la liberté d'expression, David Kaye, et la Rapporteure spéciale des Nations Unies sur les exécutions sommaires, Agnes Callamard, une enquête internationale indépendante « doit immédiatement être lancée sur ces événements » et les responsables « devraient être identifiés et traduits en justice ».

« Nous appelons les autorités saoudiennes et turques à coopérer pleinement pour résoudre cette affaire », ont-ils dit.

« Nous craignons que la disparition de M. Khashoggi soit directement liée à ses critiques de la politique saoudienne au cours des dernières années », ont déclaré les experts. « Nous réitérons nos appels répétés aux autorités saoudiennes pour qu'elles ouvrent l'espace pour l'exercice des droits fondamentaux, y compris le droit à la vie, à la libre expression et à la dissidence ».

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L’UNESCO condamne le meurtre de la journaliste bulgare Victoria Marinova

La Directrice générale de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), Audrey Azoulay, a condamné « l’assassinat brutal » de la journaliste bulgare, Victoria Marinova.