Indonésie : l'ONU lance un plan humanitaire de 50 millions de dollars suite au séisme et au tsunami à Sulawesi

5 octobre 2018

Une semaine après le tremblement de terre et le tsunami dévastateurs dans le centre de Sulawesi, l'équipe humanitaire de l'ONU en Indonésie a lancé vendredi un plan d'intervention de 50,5 millions de dollars pour des activités de secours immédiates. La communauté humanitaire internationale entend soutenir 191.000 personnes au cours des trois prochains mois.

« Une semaine après la catastrophe, l’ensemble de la catastrophe et les besoins deviennent clairs. Les personnes touchées, en particulier celles qui ont perdu leur maison et tous leurs biens, ont besoin d'un abri, d'un accès à une eau salubre, de soins de santé et d'un soutien psychosocial », a déclaré Anita Nirody, la Coordinatrice résidente des Nations Unies en Indonésie.

« Les fonds demandés dans le cadre du plan d'intervention permettront à la communauté humanitaire internationale de soutenir plus efficacement l'action du gouvernement et des organisations locales, » a-t-elle ajouté.

Le plan d'intervention a été élaboré en consultation avec les homologues du gouvernement indonésien et décrit comment la communauté humanitaire travaillant dans le pays fournira une assistance technique ciblée à l'appui de l'intervention menée par le gouvernement.

À la suite du séisme et du tsunami qui a frappé Palu, dans le Sulawesi central, le 28 septembre, plus de 1.500 personnes seraient mortes et 2.500 personnes auraient été grièvement blessées. 113 personnes sont toujours portées disparues.

On estime que 65.000 maisons ont subi des dommages, dont environ 10.000 maisons entièrement détruites par le tsunami. De plus, 15.000 maisons ont été gravement endommagées par le séisme. Des milliers de personnes ont encore trop peur de rester chez elles, surtout la nuit, à cause des répliques persistantes.

« Le tremblement de terre et le tsunami ont coupé plusieurs jours Palu et Donggala en raison de glissements de terrain et de dommages aux infrastructures, et ont créé d'importants problèmes de logistique et d'accès », a précisé la Coordinatrice résidente des Nations Unies en Indonésie.

Le Fonds central d’intervention d’urgence (CERF) a déjà alloué 15 millions de dollars pour soutenir les activités incluses dans le plan d’intervention et financera des projets dans les domaines suivants : logistique, eau et assainissement, gestion de camps, santé, abris, protection, sécurité alimentaire et moyens de subsistance.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.