Les inspections et vérifications de l’AIEA se poursuivent en Iran : Amano

2 octobre 2018

Le Directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), Yukiya Amano, a rappelé mardi les conditions dans lesquelles l’Agence continuait de s’acquitter de sa tâche d’inspection et vérification des installations nucléaires iraniennes dans le cadre de l’Accord international sur le nucléaire iranien.

Dans un communiqué, M. Amano a d’abord souligné que « le travail de l’Agence concernant la vérification des activités nucléaires est et doit toujours être impartial, factuel et professionnel ». « L’indépendance de l’Agence dans le domaine de l’exécution de ses tâches de vérification est de la plus haute importance, afin qu’elle conserve sa crédibilité », a-t-il ajouté,  

« Les activités de vérification de l’Agence en Iran sont menées à bien sur la base de l’Accord global de garantie conclu avec l’Iran et du protocole additionnel que l’Iran met provisoirement en œuvre », a-t-il encore dit.

« En outre, l’Agence effectue également la surveillance et la vérification des engagements pris par l’Iran en matière nucléaire dans le cadre du Plan d’action global commun » (nom officiel de l’Accord international sur le nucléaire iranien), a-t-il ajouté. « Ces activités vont se poursuivre selon qu’il conviendra, dans les conditions prévues par les décisions et résolutions pertinentes du Conseil des gouverneurs de l’AIEA et du Conseil de sécurité de l’ONU ».

« Les évaluations concernant l’absence de matériel et d’activités nucléaires non déclarés sont toujours en cours. L’Agence continue d’évaluer les déclarations de l’Iran aux termes du Protocole additionnel et s’est procuré un accès complémentaire, également aux termes de ce protocole, à tous les sites et lieux qu’elle avait besoin de visiter en Iran », conclut le communiqué.

Par cette déclaration, M. Amano répondait indirectement au Premier ministre d’Israël, Benyamin Netanyahu, qui, de la tribune de l’Assemblée générale de l’ONU, a accusé jeudi dernier l’Iran de n’avoir pas renoncé à acquérir l’arme nucléaire, affirmant pour la première fois en public que l’Iran disposait de deux entrepôts atomiques secrets à Téhéran.

M. Netanyahu avait accusé l’AIEA d’« inaction » après qu’Israël eut partagé avec elle des preuves concernant des plans de l’Iran pour mettre au point des armes nucléaires. Et il avait appelé M. Amano à faire rapidement inspecter les nouveaux sites prétendument découverts, avant que l’Iran ne fasse place nette.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Israël accuse l’Iran de continuer à chercher à acquérir l’arme nucléaire

Le Premier ministre d’Israël, Benyamin Netanyahu, a accusé jeudi l’Iran de n’avoir pas renoncé à acquérir l’arme nucléaire, affirmant même pour la première fois en public que l’Iran dispose de deux entrepôts atomiques secrets à Téhéran.