Décès de Charles Aznavour : l’UNESCO déplore la perte d’un défenseur de la diversité culturelle et de la Francophonie

2 octobre 2018

Suite à la disparition du chanteur français, Charles Aznavour, le 1er octobre, la cheffe de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture a pleuré la perte d’un « grand ami » de l’UNESCO ».

« C’est avec une profonde émotion que nous avons appris la disparition de Charles Aznavour », a dit la Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, dans une déclaration publiée le jour de l’annonce du décès de l’artiste français d’origine arménienne.

« En plus d’être un artiste de légende reconnu dans le monde entier, il était un grand ami de l’UNESCO, défenseur des valeurs humanistes de notre organisation, de la diversité culturelle ou encore de l’importance de l’éducation des jeunes comme rempart contre les préjugés », a dit Mme Azoulay.

« Son œuvre aussi extraordinaire que populaire auprès de plusieurs générations, a traversé les époques et les frontières. Artiste généreux et engagé, il était connu pour ses chansons qui continueront longtemps de nous habiter, sans oublier ses apparitions remarquables au cinéma dans les films de grands réalisateurs », a dit la cheffe de l’agence culturelle onusienne basée à Paris. 

« Au-delà de cette œuvre à la fois unique et universelle, Charles Aznavour était singulièrement engagé dans la société », a souligné Mme Azoulay rappelant la mobilisation de l’artiste à la suite du terrible séisme qui frappa l’Arménie en 1988.

Parallèlement à sa carrière d’artiste, Charles Aznavour a été un « inlassable ambassadeur de l’Arménie », en tant que délégué permanent auprès de l’UNESCO (depuis 1995) et auprès de l’Office des Nations Unies et des autres organisations internationales à Genève depuis 2009.

Charles Aznavour avait fait du rayonnement de la Francophonie une de ses priorités, a rappelé Mme Azoulay.

A l’occasion de la dernière Journée internationale de la Francophonie, Charles Aznavour s’était produit en concert à l’Office des Nations Unies à Genève sur la scène du Palais des Nations à Genève.

Le prochain sommet de la Francophonie doit se tenir à Erevan, la capitale de l’Arménie les 11 et 12 octobre.