Guatemala : le chef de l’ONU demande au Commissaire de la CICG de poursuivre la lutte contre l’impunité depuis l’extérieur

5 septembre 2018

Le Secrétariat de l’ONU s’est dit très préoccupé par la décision des autorités guatémaltèques d’interdire l’entrée au Guatemala du Commissaire de la Commission internationale contre l’impunité au Guatemala (CICIG), Ivan Velasquez.

« Le Commissaire joue un rôle central dans la lutte contre l'impunité au Guatemala », a déclaré l’ONU dans une déclaration publiée mardi soir par le porte-parole du Secrétaire général, António Guterres.

Le Secrétaire général a demandé à Ivan Velasquez de continuer de diriger la CICIG depuis l’extérieur jusqu’à ce que la situation s’éclaircisse, a affirmé le porte-parole.

Le chef de l’ONU a également encouragé le gouvernement guatémaltèque à « continuer de rechercher une solution par le dialogue dans le cadre de l’article 12 de l’Accord portant création de la CICIG ».

Le Secrétariat de l’ONU examine actuellement la décision du Président guatémaltèque, qui ne lui semble pas conforme avec l’Accord portant sur la création de la CICIG.

Selon la déclaration du porte-parole, les autorités guatémaltèques ont informé mardi le Secrétaire général qu’ils interdisaient l’entrée de M. Velasquez dans leur pays.

Vendredi 31 août, le Président du Guatemala, Jimmy Morales, avait fait savoir sa décision de ne pas reconduire le mandat de la mission anti-corruption de l’ONU, l’accusant d’ingérence dans les affaires nationales.

La CICG avait été créée en 2007 afin d'assister les autorités guatémaltèques dans la lutte contre la corruption et notamment les dispositifs de sécurité clandestins.  Elle devra cesser ses fonctions en septembre 2019.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Guatemala : l'ONU inquiète des campagnes de désinformation visant la Commission internationale contre l'impunité

Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH) a exprimé mardi sa profonde préoccupation concernant les campagnes de désinformation et de dénigrement visant la Commission internationale contre l'impunité au Guatemala et son chef Iván Velásquez qui se sont intensifiées la semaine dernière, en particulier sur les médias sociaux.