Les sanctions contre l'Iran sont « injustes et préjudiciables », selon un expert de l'ONU

22 août 2018

Les sanctions doivent être justes et ne doivent pas entraîner des souffrances pour les personnes innocentes, a déclaré mercredi un expert des Nations Unies à propos du régime de sanctions imposé contre l’Iran par les États-Unis.

« Le système actuel crée des doutes et des ambiguïtés qui empêchent l’Iran d’importer des produits humanitaires urgents. Cette ambiguïté provoque un ‘effet dissuasif ’ susceptible d'entraîner des morts silencieuses dans les hôpitaux à mesure que les médicaments s'épuisent, sans que les médias internationaux ne le remarquent », a expliqué dans un communiqué de presse, Idriss Jazairy, le Rapporteur spécial des Nations Unies sur l’impact négatif des mesures unilatérales coercitives sur la jouissance des droits humains.

« Ces sanctions injustes et préjudiciables détruisent l'économie et la monnaie de l'Iran, poussent des millions de personnes dans la pauvreté et rendent les biens importés inabordables », a souligné M. Jazairy, tout en demandant si les Etats-Unis comptaient apporter de la nourriture et des médicaments aux millions d’Iraniens qui ne pourraient plus se les permettre. 

« Les sanctions internationales doivent avoir un but légitime, doivent être proportionnelles et ne doivent pas porter atteinte aux droits de l'homme des citoyens ordinaires », a dit l'expert de l'ONU ajoutant que, selon lui, « aucun de ces critères n'est rempli dans ce cas ».

Pour M. Jazairy, « la réimposition des sanctions contre l’Iran après le retrait unilatéral des Etats-Unis de l’Accord nucléaire iranien, adopté à l’unanimité par le Conseil de sécurité avec le soutien des Etats-Unis, révèle l’illégitimité de cette action ». « Cette illégitimité a été confirmée par l’opposition de tous les autres membres permanents du Conseil de sécurité et de tous les partenaires internationaux », a-t-il ajouté.

Il a noté que la Charte des Nations Unies demande que les sanctions ne soient appliquées que par le Conseil de sécurité des Nations Unies, précisément pour éviter de telles attaques économiques gratuites contre des nations.

L’expert a par ailleurs salué les efforts déployés par la communauté internationale pour rejeter le harcèlement économique.

Il a appelé les Etats-Unis à permettre l’importation de produits agricoles, de denrées alimentaires, de médicaments et d’équipements médicaux en Iran en prenant des mesures concrètes pour que les banques, les institutions financières et les entreprises soient autorisées à effectuer les paiements.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Un expert de l'ONU se félicite de la décision des États-Unis de lever les sanctions économiques contre le Soudan

Le Rapporteur spécial des Nations unies sur les droits de l'homme et les sanctions internationales, Idriss Jazairy, s'est félicité jeudi de la décision récente prise par le Président américain Barack Obama de lever la plupart des mesures coercitives unilatérales ciblant le Soudan.