Le chef de l’ONU appelle à écouter et soutenir les victimes du terrorisme 

21 août 2018

L’aide aux victimes du terrorisme et à leurs familles est un impératif moral fondé sur la promotion, la protection et le respect des droits de l’homme, a déclaré mardi le Secrétaire général des Nations Unies, à l’occasion de la première Journée internationale du souvenir en hommage aux victimes du terrorisme. 

« La prise en charge des victimes et des survivants et l’écho donné à leur sort permettent de répondre au discours de haine et de division que le terrorisme entend propager », a affirmé António Guterres

Il a appelé à apporter aux victimes une assistance à long terme, y compris un soutien financier, juridique, médical et psychosocial. 

« Il est rare qu’après une attaque terroriste, nous entendions parler des tués et des blessés, des femmes, des hommes, des filles et des garçons ordinaires qui vaquaient à leurs occupations ce jour-là, lorsque leur vie a été emportée ou bouleversée à jamais », a signalé M.Guterres, ajoutant que « nous avons tous à apprendre de leur expérience ». 

a salué les populations à travers le monde qui « luttent contre le terrorisme et l’extrémisme violent dans leur vie quotidienne, dans leurs écoles, sur leurs marchés et dans leurs lieux de culte ». 

« Vos voix comptent et votre courage dans l’adversité est une leçon pour chacun d’entre nous », a estimé le Secrétaire général. 

Selon le chef de l’ONU, le terrorisme constitue l’un des problèmes les plus difficiles de notre temps et une grave menace pour la paix et la sécurité internationales.  Aucun pays n’est à l’abri de ces attaques terroristes, et que l’ONU est régulièrement prise pour cible.  

«Jour après jour, l’Organisation des Nations Unies vous assure de toute sa solidarité », a conclu M.Guterres. 

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.