Le financement de l'aide aux territoires palestiniens occupés est à son niveau le plus bas

17 août 2018

Le financement des opérations humanitaires dans les territoires palestiniens occupés est à son niveau le plus bas, menaçant la livraison d’une aide vitale aux populations de Cisjordanie et de Gaza, ont averti les Nations Unies vendredi.

Jusqu'à présent, seulement 25% des près de 540 millions de dollars nécessaires cette année ont été reçus, a indiqué le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

Selon OCHA, la baisse du financement de l'UNRWA, l'agence des Nations Unies chargée d'aider les réfugiés palestiniens, « a été un facteur clé ».

L'UNRWA fournit des services d'éducation, des soins de santé et des services sociaux à plus de cinq millions de réfugiés palestiniens au Moyen-Orient et est la plus grande agence humanitaire dans les territoires palestiniens occupés. L’agence est presque entièrement financée par des contributions volontaires des États membres des Nations Unies.

Le chef de l'UNRWA, Pierre Krähenbühl, a décrit cette semaine l’année 2018 comme « une année d'angoisse » pour les Palestiniens. Des milliers de jeunes ont été tués ou blessés lors de manifestations à Gaza et ailleurs.

Dans le même temps, son agence a été confrontée à « sa pire crise » et n’a d’argent que pour financer ses opérations jusqu’à la fin du mois de septembre. « Le déficit actuel de l'UNRWA est de 217 millions de dollars », a-t-il déclaré jeudi devant sa commission consultative.

Selon Jamie McGoldrick, Coordinateur humanitaire des Nations Unies pour la région, deux millions de personnes dans les territoires ont besoin de « mesures actives de protection » en raison des affrontements et des violences, des déplacements ou d'un accès limité à l'emploi et aux services essentiels.

Il a déclaré que cela avait été « particulièrement évident » ces dernières semaines à la suite d'une escalade des hostilités entre les groupes armés palestiniens et les forces israéliennes.

Malgré les morts et les blessés, le monde extérieur semble insensible à la tragédie qui se déroule, a-t-il déclaré dans un communiqué publié avant la Journée mondiale de l’aide humanitaire, observée dimanche.

La commémoration annuelle rend hommage aux travailleurs humanitaires qui risquent leur vie pour aider des millions de personnes dans le monde entier touchées par des conflits, des catastrophes naturelles et d’autres situations d’urgence.

M. McGoldrick a fait l'éloge des travailleurs humanitaires dans les territoires palestiniens occupés, ajoutant qu'ils « sont régulièrement confrontés à des risques personnels et à des atteintes à leur dignité ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Ecoles de l’UNRWA : l’année scolaire va démarrer comme prévu pour 526.000 élèves palestiniens

L’agence des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens, UNRWA, a annoncé jeudi que l’année scolaire pour 526.000 filles et garçons palestiniens allait débuter comme prévu dans ses 711 établissements en Cisjordanie, à Gaza, en Jordanie, au Liban et en Syrie, malgré le manque d’argent.