Ecoles de l’UNRWA : l’année scolaire va démarrer comme prévu pour 526.000 élèves palestiniens

16 août 2018

L’agence des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens, UNRWA, a annoncé jeudi que l’année scolaire pour 526.000 filles et garçons palestiniens allait débuter comme prévu dans ses 711 établissements en Cisjordanie, à Gaza, en Jordanie, au Liban et en Syrie, malgré le manque d’argent.

Le Commissaire général de l’UNRWA (Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient), Pierre Krähenbühl, a fait cette annonce lors d’une réunion extraordinaire de la commission consultative de l’UNRWA, à Amman, a précisé le porte-parole de l’UNRWA, Chris Gunness, dans un communiqué de presse.

M. Krähenbühl a souligné qu’il était « essentiel de protéger le droit fondamental à l’éducation pour les filles et les garçons réfugiés palestiniens et leur attachement indéfectible à l’apprentissage et au développement des compétences ». Il a ajouté que les écoles rouvriront compte tenu du fait que les pays d’accueil ont à maintes reprises attiré l’attention sur les risques graves pour la stabilité régionale, si ce n’était pas le cas.

Le Commissaire général a également souligné les risques graves auxquels l’agence onusienne est actuellement confrontée.

Depuis janvier 2018, l'UNRWA a mobilisé 238 millions de dollars de fonds supplémentaires mais l’agence ne dispose actuellement d’argent que pour fonctionner jusqu'à la fin du mois de septembre.

« Nous avons besoin de 217 millions de dollars supplémentaires pour nous assurer que nos écoles non seulement ouvrent mais peuvent fonctionner jusqu'à la fin de l'année. Cela nécessite la poursuite résolue de la mobilisation collective menée depuis janvier », a dit M. Krähenbühl.

La réunion de la Commission consultative a également été appelée à examiner des propositions sur la manière d’obtenir les ressources nécessaires, y compris par le biais d’événements spéciaux en marge de la prochaine Assemblée générale des Nations Unies à New York.

Le Commissaire général a appelé tous les États membres des Nations Unies qui ont promis mais n’ont pas encore octroyé leur contribution à le faire dès que possible, et à d’autres pays qui envisagent encore de fournir des fonds supplémentaires de s’associer « à cet effort remarquable et sans précédent pour préserver les services vitaux de l'UNRWA auprès d'une communauté de réfugiés palestiniens très inquiète ».

M. Krähenbühl a confirmé que l'UNRWA prendra pour sa part des mesures énergiques pour protéger la situation financière de l'Agence, en mettant l'accent sur les initiatives de réforme et l'identification de gains d'efficacité. Enfin, il a réaffirmé le profond engagement de l'agence à préserver la dignité des réfugiés de Palestine, ses services et son important mandat.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Réfugiés palestiniens : l’ONU appelle à combler le déficit de financement de l’UNRWA

Lors d’une conférence d’annonces de contributions à l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) à New York, le chef de l’ONU a exhorté lundi la communauté internationale à unir leurs efforts pour combler le déficit de financement auquel est confrontée l’agence onusienne.