Séisme en Indonésie : l’ONU prête à appuyer les opérations de secours en cours

6 août 2018

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, s’est dit attristé par les pertes, les blessures et les dégâts causés par le tremblement de terre survenu dans la partie est de l’île de Lombok, en Indonésie.

Dimanche, un séisme a frappé cette île indonésienne située à l’est de Bali. Selon un dernier décompte des autorités indonésiennes rapporté par les médias, au moins 98 personnes ont trouvé la mort et au moins 150 autres ont été blessées.

Déplorant ces « pertes en vies humaines dévastatrices », « le Secrétaire général a présenté ses condoléances aux familles des victimes et au gouvernement et au peuple indonésiens », a dit son porte-parole adjoint, Farhan Haq, dans une déclaration de presse publiée lundi. Le chef de l’ONU a également souhaité un prompt rétablissement aux personnes blessés dans ce séisme meurtrier.

Alors que les opérations de recherche de survivants et d’évacuation des blessés sont la priorité, « l’ONU est prête à appuyer les efforts d’aide et de secours en cours, si nécessaire », a souligné le porte-parole du Secrétaire général.

Le tremblement de terre survenu dimanche à Lombok fait suite à un autre survenu il y a à peine une semaine sur la même île qui avait fait 17 morts.

Après ce premier séisme, le Secrétariat des Nations Unies pour la réduction des risques de catastrophes (UNISDR) avait rappelé la nécessité d’investir dans les infrastructures de résilience dans les zones sismiques. Un appel souligné dans le Cadre d’action de Sendai pour la réduction des risques de catastrophes pour la période 2015-2030.

Pays le plus peuplé d’Asie du sud-est (plus de 247 millions de personnes), l’Indonésie, qui est également le plus grand archipel du monde, est située dans une région à forte activité sismique.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Papouasie-Nouvelle-Guinée : le PAM achemine de la nourriture aux victimes du séisme de février

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a annoncé lundi l’acheminement par avion de biscuits riches en nutriment destinés à des milliers de personnes affectées par le séisme qui a frappé la Papouasie-Nouvelle-Guinée en février.