Pakistan : le chef de l’ONU condamne l’attentat perpétré à Quetta

25 juillet 2018

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a condamné mercredi l'attentat-suicide perpétré contre un bureau de vote à Quetta, à 915 kilomètres au sud-ouest de la capitale pakistanaise Islamabad.

L’attentat, perpétré mercredi matin dans la capitale de la province du Baloutchistan pendant les élections législatives pakistanaises, a été revendiqué par l’organisation terroriste Etat islamique (EI)/Daech. Selon les premières informations rapportées par la presse, au moins 31 personnes ont été tuées et 70 autres blessées.

« Les Nations Unies sont solidaires et soutiennent les efforts du Gouvernement pakistanais dans la lutte contre le terrorisme », a souligné le porte-parole du Secrétaire général, Stéphane Dujarric, dans une déclaration de presse publiée le jour de l’attentat.

Le Président de l’Assemblée générale des Nations Unies, Miroslav Lajčák, a également fermement condamné « l'attaque méprisable » commise à Quetta Pakistan. « L’Assemblée générale des Nations Unies reste unie contre le terrorisme et je me tiens fermement aux côtés de la Mission du Pakistan auprès de l’ONU et du peuple pakistanais », a déclaré M. Lajčák sur son compte Twitter officiel.

L’attentat perpétré à Quetta intervient moins de deux semaines après une série d’attaques terroristes qui avaient déjà endeuillé le Baloutchistan, province de l’ouest du Pakistan.

Le 13 juillet, un attentat-suicide commis contre un rassemblement politique à Mastung, à une quarantaine de kilomètres de Quetta, avait fait 153 morts. L’attentat avait également été revendiquée par l’EI/Daech.

Par la voie de son porte-parole, M. Guterres a adressé ses sincères condoléances aux familles des victimes de l’attentat ainsi qu’au gouvernement et au peuple pakistanais.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.