Incendies de forêts : l’ONU exhorte à investir davantage dans les stratégies de réduction des risques de catastrophe

25 juillet 2018

Alors que les feux de forêts frappent la Grèce et la Suède et d’autres pays cet été, l’ONU a appelé a ce que le risque d'incendie soit dûment pris en compte dans la mise en place des stratégies nationales et locales de réduction des risques de catastrophe.

La Représentante spéciale du Secrétaire général pour la réduction des risques de catastrophe, Mami Mizutori, a présenté mercredi ses condoléances à la Grèce pour la perte tragique de vies humaines dans les incendies qui ont eu lieu cette semaine.

« C'est une tragédie vraiment déchirante et j'offre mes sincères condoléances au gouvernement et au peuple grecs en cette période difficile alors que la recherche se poursuit pour les disparus » a déclaré Mme Mizutori qui dirige le Bureau des Nations Unies pour la réduction des risques de catastrophe.

Pour la Représentante spéciale, « il ne fait aucun doute que le risque d'incendie augmente dans le monde entier en raison des températures plus élevées, des périodes prolongées de sécheresse et de l'expansion de logements dans l'interface entre zones urbaines et naturelles sauvages.

« Nous devons à ceux qui ont perdu la vie en Grèce et ailleurs, redoubler d'efforts pour la suppression et la prévention des feux de forêts », a souligné Mme Mizutori. « Investir dans la réponse et la préparation aux catastrophes est essentiel pour cet effort », a-t-elle ajouté, rappelant que les pertes mondiales dues aux incendies de forêts ont atteint des niveaux records l'an dernier et que peu de régions du monde sont épargnées par ce risque.

Prendre effectivement en compte le risque d'incendies dans l’élaboration des stratégies nationales et locales de réduction des risques de catastrophes fait partie des objectifs du plan mondial de réduction des catastrophes qui doit être atteint d’ici 2020 et du Cadre de Sendai pour la réduction des catastrophes défini pour la période 2015-2030.

Ces dernières années, l'étendue des zones brûlées dans des régions telles que l'ouest des États-Unis, le sud-est de l'Australie et l'Europe a considérablement augmenté. Jusqu'à présent cette année, la Suède a également connu d'importants feux de forêt et l'année 2017 a été marquée par de nombreux incendies meurtriers en Europe, notamment au Portugal, en Espagne et en Italie.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Face aux risques de catastrophes, l'ONU appelle à renforcer la résilience des villes

Le renforcement de la capacité de résilience des villes a été l'un des principaux thèmes de discussion de la deuxième journée de la cinquième Plateforme régionale sur la réduction des risques de catastrophes des Amériques à Montréal, au Canada.