Les nombreuses réalisations humanitaires», un an après le départ de Daech de Mossoul

23 juillet 2018

Un an après la libération de la ville iraquienne de Mossoul d'un groupe terroriste, les Nations Unies ont célébré ce week-end cet anniversaire en mettant en avant « les nombreuses réalisations humanitaires » et en soulignant «la multitude de défis » à relever.

« Un an après, de nombreuses réalisations humanitaires peuvent être observées », a déclaré Marta Ruedas, Coordinatrice humanitaire des Nations Unies pour l'Iraq.

Le samedi 21 juillet a marqué la fin des opérations militaires menées par les forces de sécurité iraquiennes pour reprendre Mossoul de l'Etat islamique d'Iraq et du Levant (Daech).

L'occupation de Mossoul par Daech entre juin 2014 et juillet 2017 a provoqué une catastrophe humanitaire avec d'immenses souffrances humaines et une énorme destruction physique.

Près d'un million de personnes ont été contraintes de fuir le conflit à Mossoul.

Les évaluations menées par l'ONU et ses partenaires humanitaires ont révélé que les hôpitaux, les ponts, les écoles, le traitement de l'eau et les centrales électriques étaient piégés par des quantités sans précédent de mines et engins explosifs improvisés laissés par Daech.

« Près de 870 000 personnes sont maintenant retournées à Mossoul », a déclaré Mme Ruedas.

Une dizaine d’agences humanitaires impliquées

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), a établi six camps pour les habitants de Mossoul déplacés dans le gouvernorat de Ninive et dans la région du Kurdistan.

L'Organisation internationale pour les migrations (OIM), a mis en place deux centres de ressources communautaires à Mossoul pour faciliter la réintégration des rapatriés.

Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) a aidé à réhabiliter le tiers des 638 écoles qui ont rouvert et permis à plus d'un demi-million de filles et de garçons de retourner dans les écoles locales.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) et le gouvernement ont fourni des repas scolaires d'urgence à 87 000 écoliers dans 145 écoles primaires et quatre jardins d'enfants à l'ouest de Mossoul de mars à mai.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a placé 53 ambulances dans le gouvernorat de Ninive et a réinstallé deux hôpitaux de campagne pour fournir des services de santé d'urgence aux rapatriés à l'ouest de Mossoul.

Le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP) a soutenu 16 cliniques de soins de santé primaires en fournissant près de 800 000 consultations de santé en matière de reproduction aux femmes et aux filles, et a déployé six cliniques et équipes mobiles de santé génésique.

Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) a aidé à reconstruire l'infrastructure et travaille à la reconstruction du réseau électrique qui permettra de maintenir la santé, l'éducation et l'approvisionnement en eau à Mossoul.

Le Service de la lutte antimines des Nations Unies (UNMAS) a retiré plus de 43 700 explosifs, y compris 1 000 engins explosifs improvisés des routes, ponts, écoles, universités, hôpitaux, cliniques, usines de traitement de l'eau et bâtiments municipaux.

Le Programme des Nations Unies pour les établissements humains (ONU-Habitat) a réhabilité 257 maisons endommagées par des conflits à Mossoul-Ouest, permettant à près de 3 000 personnes de rentrer chez elles.

Des défis considérables

Malgré ces réalisations, les agences onusiennes jugent considérables les besoins humanitaires à relever à Mossoul et en Iraq.

« S'il est encourageant de voir la vie revenir à Mossoul, près de 2 millions de personnes en Iraq restent déplacées et celles qui ont choisi de retourner en ville et dans d'autres zones libérées font face à une multitude de défis », a déclaré Mme Ruedas.

De plus, le plan de réponse humanitaire de 2018 pour les 3,4 millions de personnes les plus vulnérables n'est financé qu'à hauteur de 54%.

En fait, les humanitaires ont un besoin urgent de 260,5 millions de dollars supplémentaires pour répondre aux besoins critiques des Iraquiens.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.