L’ONU condamne les récentes attaques terroristes au Pakistan

14 juillet 2018

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, et le Conseil de sécurité ont condamné samedi avec la plus grande fermeté les récentes attaques terroristes au Pakistan, en particulier celle qui a eu lieu à Mastung le 13 juillet et qui a fait plus de 128 morts et 200 blessés.

“Le Secrétaire général condamne fermement les récents attentats terroristes perpétrés au Pakistan contre des rassemblements politiques et des candidats”, a dit son porte-parole adjoint dans une déclaration à la presse.

“Le Secrétaire général présente ses sincères condoléances aux familles des victimes et au gouvernement et au peuple pakistanais”, a-t-il ajouté. “Les Nations Unies sont solidaires et soutiennent les efforts du gouvernement pakistanais dans la lutte contre le terrorisme”.

Dans une déclaration à la presse, les membres du Conseil de sécurité ont de leur côté condamné l’attentat “odieux et lâche” qui a eu lieu à Mastung.

Ils ont exprimé leur profonde sympathie et leurs condoléances aux familles des victimes et au gouvernement pakistanais et ils ont souhaité un prompt et complet rétablissement aux blessés.

Selon la presse, un kamikaze a fait explosé une bombe au milieu d’un rassemblement politique à Mastung. Le groupe terroriste l’Etat islamique a revendiqué cet attentat.

Les membres du Conseil ont réaffirmé que le terrorisme sous toutes ses formes et manifestations “constitue l'une des menaces les plus graves à la paix et à la sécurité internationales” et ont souligné “la nécessité de traduire en justice les auteurs, organisateurs, financiers et commanditaires de ces actes terroristes”. Le Conseil de sécurité a réaffirmé que tout acte de terrorisme est criminel et “injustifiable, indépendamment de sa motivation, où, quand et par qui que ce soit”.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Pakistan : Guterres condamne l’attaque terroriste près de Lahore

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a condamné l’attaque terroriste perpétrée contre un poste de contrôle de police située près d'une mosquée dans la banlieue de Lahore.