Mali : l’insécurité affectant les civils atteint des proportions inquiétantes dans le centre du pays

10 juillet 2018

La fréquence et la brutalité des conflits et des attaques affectant les civils dans le nord et le centre du Mali restent une préoccupation majeure pour la communauté humanitaire, a déclaré la Coordonnatrice humanitaire pour ce pays, Mbaranga Gasarabwe.

Elle a demandé instamment à toutes les parties concernées de respecter le droit international humanitaire et le droit international relatif aux droits de l’homme. « J’exhorte toutes les parties à une résolution pacifique de leurs différends et à privilégier le dialogue dans les efforts de réconciliation », a-t-elle dit dans un communiqué de presse publié lundi par le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

Cette année, les conflits intercommunautaires se sont aggravés, principalement dans la région de Mopti, dans le centre du Mali.

Du 1er avril au 31 mai 2018, dans la région de Mopti,ces conflits ont entrainé le déplacement interne de près de 9.000 personnes, sur un total de 61.400 déplacés au Mali. Ces conflits meurtriers fragilisent le tissu social alors qu’une inquiétante crise agropastorale et nutritionnelle prospère sur le lit de l’insécurité et des conditions agro-climatiques propres au Sahel.

« Nous devons redoubler d’efforts pour trouver une solution durable aux causes profondes de ces conflits chroniques. C’est l’avenir du Mali et de la région sahélienne toute entière qui en dépend », a souligné Mme Gasarabwe. « La communauté humanitaire réitère son soutien indéfectible aux autorités maliennes pour venir à bout de ces conflits fratricides, qui ont déjà coûté des dizaines de vies, y compris celles de femmes et d’enfants ».

Cette année, 4,3 millions de personnes ont besoin d’une assistance humanitaire au Mali. La communauté humanitaire, en appui au gouvernement, a lancé un appel de fonds de 263 millions de dollars pour assister 1,6 million de personnes. A ce jour, seulement 94 millions de dollars, soit 36% des fonds recherchés, ont été mobilisés.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Mali : un expert de l’ONU s’inquiète de la détérioration de la situation des droits de l’homme

Au terme d’une mission au Mali du 24 au 29 juin, l’Expert indépendant sur la situation des droits de l’homme dans ce pays, Alioune Tine, a exprimé sa grave préoccupation concernant la détérioration continue de la situation sécuritaire, des droits de l’homme et humanitaire au centre du pays, ainsi que dans la région de Ménaka.