La réalisation des objectifs de développement durable doit inclure la société civile (ONU)

9 juillet 2018

Plus 80 responsables gouvernementaux et 2.500 acteurs de la société civile participent depuis lundi au Forum politique de haut-niveau sur le développement durable au siège de l’ONU, à New York.

Le Forum est occasion de passer en revue les progrès effectués dans la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD), et plus principalement six d’entre eux (eau propre et assainissement, énergie propre et d’un coût abordable, villes et communautés durables, consommation et production responsables, vie terrestre et partenariat pour la réalisation des objectifs).

« Nous sommes plus proches aujourd'hui de la réalisation de ces objectifs », s’est réjouie Maria Chatardová, la Présidente du Conseil économique et sociale des Nations Unies (ECOSOC) à l’ouverture du Forum.

Selon Mme Chatardova, les ODD sont ambitieux car ils n’appellent pas seulement le changement mais visent une transformation du monde. « Ils exigent plus que de l’implication et de la bonne volonté de la part des gouvernements », a dit la Présidente de l’ECOSOC, soulignant que les engagements pris par les dirigeants mondiaux en septembre 2015 engageaient les sociétés dans leur ensemble.

« Si l’on veut transformer le monde, il faut mobiliser les communautés, les organisations, les entreprises et les populations », a-t-elle martelé.

« Comment faire en sorte que les populations aient leur mot à dire dans les décisions qui ont des conséquences sur leurs vies : tel est le thème de mon mandat à la présidence de l’ECOSOC », a rappelé Mme Chatardova. 

Le changement climatique et les conflits, obstacles aux ODD

A l’ouverture du Forum, le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires économiques et sociales, Liu Zhenmin, s’est félicité de constater que de nombreux individus bénéficient aujourd’hui de meilleures conditions de vie par rapport à il y a 10 ans.

Le chef du Département des affaires économiques et sociales (DESA) a indiqué que la proportion des travailleurs du monde entier vivant avec leur famille en dessous du seuil d’extrême pauvreté a notamment diminué de manière significative, passant de 27% en 2000 à 9% en 2017. Il a également fait état de progrès significatifs dans le domaine de la santé.

M. Lui a toutefois rappelé que les sécheresses et catastrophes naturelles liées aux changements climatiques et l’émergence de nouveaux conflits font obstacle à des progrès plus rapides dans la réalisation des ODD. 

S’étendant sur huit jours, le Forum est l’occasion pour les pays de faire le point sur les progrès dans la réalisation des ODD, en se basant sur les données issues de leurs systèmes statistiques nationaux. 

Pour Mme Chatardova, « les objectifs de développement durable doivent nous inspirer à viser haut ».  Ils doivent être les critères utilisés par les populations et les institutions pour mesurer la réussite de leurs activités.  Ils devraient être le programme sur la base duquel les populations tiennent les gouvernements responsables.

M. Liu a saisi l’opportunité du Forum pour insister sur le besoin de disposer de données fiables pour mesurer ces progrès. Or, selon lui, le renforcement des données et des systèmes statistiques a été trop lent au cours des trois dernières années. « Nous devons davantage développer les outils pour la collecte, l’analyse et la production des données », a martelé le chef de DESA, rappelant qu’il ne reste plus que 12 ans pour mettre en œuvre les ODD.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Les forêts et les arbres sont essentiels pour parvenir à un avenir durable (FAO)

Un nouveau rapport de la FAO appelle les gouvernements à adopter une approche globale qui profitera aux arbres et à ceux qui en dépendent. Or, le temps presse pour les forêts mondiales dont la superficie totale diminue jour après jour