Sahara occidental : l’envoyé de l’ONU juge important de progresser vers une solution durable au conflit

2 juillet 2018

L’Envoyé personnel du Secrétaire général pour le Sahara occidental, Horst Koehler, a appelé à faire des progrès vers une solution durable au conflit à l’occasion d’une visite qu’il vient d’effectuer du 28 juin au 1er juillet dans ce territoire.

M. Koehler, ancien Président allemand, s’est rendu à Laayoune, Smara et Dakhla. Auparavant, il avait effectué des visites à Alger, en Algérie, à Nouakchott, en Mauritanie, à Rabouni (Algérie) et à Rabat, au Maroc.

Au Sahara occidental, l'envoyé de l’ONU a rencontré les autorités locales, des membres d'organisations de la société civile et des membres du monde des affaires, a indiqué le porte-parole du Secrétaire général dans un compte rendu à la presse publié lundi. M. Koehler a été informé de la situation sociale et économique et de la situation des droits de l'homme au Sahara occidental. 

« Lors de ses entretiens, le Président Koehler a souligné l'importance de progresser vers une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable au conflit, qui assurerait l'autodétermination du peuple sahraoui », a dit le porte-parole. « Il a souligné la nécessité d'un nouvel esprit de réalisme et de compromis ».

L’envoyé de l’ONU a souligné que cette solution supprimerait les obstacles à davantage d'investissements étrangers directs et à la création de croissance et d'emplois au Sahara occidental et dans toute la région du Maghreb.

« L'Envoyé personnel a été encouragé par la disposition de tous les interlocuteurs à jouer un rôle constructif dans la recherche d'une solution au conflit, y compris en renforçant la confiance à travers la fracture politique », a dit le porte-parole du Secrétaire général.

Suite à la fin de l'administration coloniale espagnole du Sahara occidental en 1976, des combats ont éclaté entre le Maroc et le Front Polisario. Un cessez-le-feu a été signé en septembre 1991 et la Mission des Nations unies pour l'organisation d'un référendum au Sahara occidental (MINURSO) a été déployée.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Sahara occidental : le chef de l'ONU met en garde contre toute action susceptible de modifier le statu quo

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a déclaré samedi suivre de près l'évolution de la situation au Sahara occidental et a mis en garde contre toute action susceptible de modifier le statu quo.