Mali : le chef de l’ONU condamne l’attaque meurtrière contre la Force du G5-Sahel à Sévaré

29 juin 2018

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a condamné l'attaque perpétrée vendredi contre le quartier général de la Force conjointe du G5-Sahel à Sévaré, dans la région de Mopti, dans le centre du Mali.

Plusieurs personnes ont été tuées dans cette attaque, y compris des soldats appartenant à la Force conjointe du G5-Sahel et aux forces armées maliennes.

« Le Secrétaire général exprime ses sincères condoléances aux familles des victimes et souhaite un prompt rétablissement aux blessés », a déclaré son porte-parole dans un communiqué de presse publié vendredi soir.

Le chef de l’ONU a souligné le rôle important que joue la Force conjointe du G5-Sahel dans la lutte contre l'extrémisme violent et le terrorisme dans la région du Sahel. « Il exhorte la communauté internationale à renforcer son soutien à la Force conjointe », a dit son porte-parole.

Conformément à la résolution 2391 (2017) du Conseil de sécurité, la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) continue de fournir un appui logistique à la Force conjointe du G5-Sahel.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Mali : le Conseil de sécurité avertit qu’il prendra des mesures si l’accord de paix n’est pas mis en œuvre

Alors que le Mali se prépare pour le scrutin présidentiel du 29 juillet, le Conseil de sécurité a adopté jeudi une résolution prorogeant jusqu’au 30 juin 2019 le mandat de la Mission des Nations Unies dans ce pays (MINUSMA), tout en prévenant les Maliens qu’il prendra des mesures s’ils n’appliquent pas l’accord de paix.