Soudan : l'ONU salue la décision de commuer la peine de mort de Noura Hussein

29 juin 2018

Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Zeid Ra’ad Al Hussein, a salué vendredi la décision de la Cour d'appel de Khartoum, au Soudan, d'annuler la condamnation à mort de Noura Hussein Hammad Daoud.

« Bien que nous ne disposions pas de tous les détails de la décision à ce stade, nous comprenons que la peine de mort a été remplacée par une peine d'emprisonnement de cinq ans, » a noté Liz Throssel, porte-parole du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH).

Les services du Haut-Commissaire rappelle qu'Hussein Noura, âgée de 19 ans, avait été condamnée à mort le mois dernier pour avoir poignardé l'homme qu'elle avait été forcée d’épouser et qui l'aurait ensuite violée.

Dans l’appel lancé aux autorités le mois dernier, le HCDH les avait invité à saisir cette opportunité pour envoyer un message clair que la violence basée sur le genre ne sera pas tolérée dans le pays et pour criminaliser le viol conjugal.

Le Haut-Commissariat se dit prêt à travailler avec le gouvernement du Soudan pour mettre ses lois en conformité avec les normes relatives aux droits de l'homme. Il continuera à effectuer un suivi sur ce sujet auprès des autorités soudanaises.

Après l’annonce de la condamnation de Noura Hussein, survenue à la mi-mai, ONU Femmes, le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) et le Bureau du Conseiller spécial de l’ONU pour l'Afrique avaient eux aussi appelé à la clémence.

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.