Libye : l’ONU réclame le retour de toutes les ressources pétrolières sous le contrôle des autorités reconnues

27 juin 2018

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, s’est dit préoccupé ce mercredi par la situation dans la région dite du ‘croissant du pétrole’ en Libye et a appelé au retour de toutes les ressources naturelles, de leur production et de leurs revenus sous le contrôle des autorités libyennes reconnues.

Selon la presse, le gouvernement basé à Tripoli a appelé l’ONU à bloquer les exportations « illégales » de pétrole après la saisie des installations pétrolières de Ras Lanuf et de Sidra par un gouvernement rival dans l’est du pays.

« Le Secrétaire général rappelle, comme le stipule la résolution 2259 (2015) du Conseil de sécurité, la nécessité de l'unité des institutions libyennes et le droit exclusif de la National Oil Corporation d'exporter le pétrole du pays », a dit son porte-parole dans une déclaration à la presse.

« Le Secrétaire général réitère son soutien aux efforts de son Représentant spécial, Ghassan Salamé, en faveur d'un processus politique inclusif pour tous les Libyens à travers la mise en œuvre du Plan d'action des Nations Unies », a-t-il ajouté.

Les Nations Unies sont prêtes « à travailler avec le peuple libyen, les institutions libyennes légitimes et toutes les parties prenantes pour parvenir à une répartition juste et équitable des richesses naturelles du pays dans le cadre d'une Libye pacifique, stable et prospère », a encore dit le porte-parole.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Libye : le Haut-Commissariat aux droits de l'homme alarmé par les violences à Derna

La situation humanitaire dans la ville côtière de Derna en Libye s’est aggravée après trois semaines de combats, ont averti vendredi les Nations Unies, exhortant les chefs de commandement à prendre toutes les mesures possibles pour protéger les civils.