Yémen : l’ONU met en garde contre les graves conséquences humanitaires d’une escalade militaire à Hodeïda

13 juin 2018

L’Envoyé spécial du Secrétaire général pour le Yémen, Martin Griffiths, s’est déclaré ce mercredi extrêmement préoccupé par les développements militaires à Hodeïda et a prévenu qu’une escalade militaire aurait des conséquences humanitaires catastrophiques.

Selon la presse, la coalition menée par l’Arabie saoudite et les Emirats arabes unis a débuté ce mercredi un assaut contre les rebelles houthistes à Hodeïda, le principal port du Yémen.

Le Yémen dépend à 90% de ses importations pour son approvisionnement en nourriture, en essence et en médicaments. L’assaut contre Hodeïda risque de fermer durablement le port, par où transitent environ 70% de ces importations.

« Une nouvelle escalade militaire aura de graves conséquences sur la situation humanitaire catastrophique dans le pays et aura un impact sur mes efforts pour reprendre les négociations politiques en vue d'un règlement politique inclusif du conflit au Yémen. Je ne saurais trop insister sur le fait qu'il n'y a pas de solution militaire au conflit », a dit M. Griffiths dans une déclaration à la presse.

L’Envoyé spécial a déclaré qu’il continuerait « à saisir toutes les occasions pour éviter la confrontation militaire à Hodeïda ».

« Nous sommes en contact permanent avec toutes les parties concernées pour négocier des arrangements pour Hodeïda qui répondraient aux préoccupations politiques, humanitaires et de sécurité de toutes les parties concernées », a-t-il ajouté.

M. Griffiths a appelé les parties à s'impliquer de manière constructive dans les efforts des Nations Unies pour épargner à Hodeïda toute confrontation militaire. « J'appelle également les parties à faire preuve de retenue et à donner une chance à la paix », a-t-il dit.

« L'Organisation des Nations Unies est déterminée à aller de l'avant avec le processus politique malgré les développements récents. Je réitère le ferme engagement des Nations Unies à trouver une solution politique pour mettre fin au conflit au Yémen », a-t-il conclu.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Yémen : le port de Hodeïda est « absolument essentiel à la préservation de la vie » (ONU)

Après des consultations avec le Conseil de sécurité sur le Yémen, lundi, le Coordonnateur des secours d'urgence et chef de l’humanitaire de l’ONU Mark Lowcock a prévenu que l'interruption des activités du port de Hodeïda aurait des conséquences « catastrophiques » affectant des millions de personnes.