Europe : baisse significative des arrivées de migrants malgré la controverse Aquarius (OIM)

12 juin 2018

Alors que les migrants bloqués à bord du navire Aquarius vont finalement être accueillis par l'Espagne, l’Agence des Nations Unies pour les migrations (OIM) rapporte que 35.504 migrants et réfugiés sont arrivés en Europe par mer à la date du dimanche 10 juin 2018, soit une baisse significative par rapport à l'an dernier.

« Il s’agit d’une baisse significative de plus de 50% par rapport à l’an dernier quand 73.748 réfugiés ont réussi à la même date à aborder les côtes européennes », a déclaré Leonard Doyle, porte-parole de l’OIM lors d’un point de presse ce mardi à Genève.

Depuis le début du mois de juin, 2.746 arrivées ont été enregistrées en Italie, en Grèce et en Espagne qui accueille d’ailleurs la majorité des arrivées en Europe. Au total, ce sont 35.504 migrants et réfugiés qui sont arrivés depuis début 2018 en Europe par la mer.

Dans ce lot, il y a 14.330 migrants qui sont arrivés par la mer en Italie cette année, soit une baisse de trois quarts par rapport à l’an dernier à la même période, lorsque 61.779 migrants et réfugiés ont débarqué sur les côtes siciliennes.

A travers le monde, le Projet de l’OIM sur les migrants disparus (MMP) fait état de 1.417 décès ou disparitions de migrants à ce jour en 2018. Rien qu'en Méditerranée, 792 migrants ont péri depuis le début de l’année.

Le blocage de navires en mer « ne va pas dissuader » les migrants à traverser la Méditerranée

Selon l’OIM, 7.114 migrants ont été rapatriés vers les côtes libyennes par les garde-côtes libyens depuis le début de l’année. A noter qu’au cours du week-end, plus de 1.420 migrants ont été sauvés en mer. Il s’agit des 629 migrants samedi à bord d’Aquarius accueillis par l’Espagne, ainsi que 790 autres qui ont été amenés dimanche en Italie.

Le blocage de bateaux ne va pas de lui-même dissuader d’autres migrants de faire la traversée vers l’Europe

Reste que ce nouveau bilan intervient en pleine polémique sur le sort réservé aux migrants et réfugiés du navire de l’Aquarius.

Pour l’OIM, le blocage de bateaux « ne va pas de lui-même dissuader d’autres migrants de faire la traverséer vers l’Europe».

Dans une déclaration rendue publique ce mardi à Genève, le Directeur général de l’OIM redoute « une importante tragédie » si l’attitude de l’Italie est réitérée à l’avenir.

« Arrêter un bateau ou davantage de navires en Méditerranée n’est pas une réponse aux défis de migrations de l’Europe », affirme William Lacy Swing qui a d’ailleurs salué la décision espagnole d’accueillir les plus de 600 personnes bloquées depuis quelques jours.

L’OIM appelle les Etats européens à étendre leurs efforts pour des migrations sûres, une gestion des frontières humaine et une lutte contre le trafic d’êtres humains, ainsi que pour davantage de solidarité.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Méditerranée : le HCR appelle à autoriser le débarquement de personnes bloquées sur le navire Aquarius

Le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, a appelé ce lundi les gouvernements concernés à autoriser le débarquement immédiat de centaines de personnes bloquées en Méditerranée depuis samedi à bord du navire de sauvetage Aquarius.