Somalie : le Conseil de sécurité proroge le mandat de l’AMISOM jusqu’à fin juillet

15 mai 2018

Le Conseil de sécurité de l’ONU a autorisé mardi les États membres de l’Union africaine (UA) à maintenir jusqu’au 31 juillet 2018 le déploiement de l’AMISOM, la Mission de l'Union africaine en Somalie.

Cette décision a été prise au regard de la situation en Somalie qui « demeure une menace pour la paix et la sécurité internationales », a dit le Conseil.

La prorogation a également été décidée dans l’attente du rapport sur l’examen conjoint qui doit être présenté d’ici au 15 juin 2018, le Conseil de sécurité étant conscient du temps qu’il faut pour en examiner les recommandations.

En adoptant à l’unanimité la résolution 2415 (2018), le Conseil rappelle aussi sa décision d’autoriser les États membres de l’Union africaine à réduire à 20.626 agents, d’ici au 30 octobre 2018, l’effectif du personnel en uniforme de l’AMISOM, qui comprendra au minimum 1.040 agents de police de la Mission, dont cinq unités de police constituées.

Le Secrétaire général des Nations Unies est, quant à lui, prié de continuer de fournir un « dispositif d’appui logistique » à l’AMISOM et aux 70 membres de son personnel civil, aux 10.900 éléments de l’Armée nationale somalienne qui participent aux opérations menées conjointement avec l’AMISOM, et à la Mission d’assistance des Nations Unies en Somalie (MANUSOM).

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Somalie : le retrait prématuré de l'AMISOM serait un cadeau fait aux Chabab, selon l'envoyé de l'ONU

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour la Somalie, Michael Keating, a souligné mercredi devant le Conseil de sécurité le rôle fondamental de la Mission de l'Union africaine en Somalie (AMISOM) pour la sécurité de la Somalie et mis en garde contre son retrait prématuré, qui serait un véritable « cadeau » fait aux Chabab.