France : première visite de l'experte de l'ONU sur les droits de l’homme et le contre-terrorisme

14 mai 2018

Une experte indépendante des Nations Unies a entamé lundi une visite en France pour recueillir des informations de première main relatives aux initiatives antiterroristes et pour évaluer leurs impacts sur la promotion et la protection des droits de l’homme.

Au cours de sa mission qui durera dix jours (14 au 23 mai), la Rapporteure spéciale des Nations Unies sur les droits de l’homme et la lutte anti-terroriste, Fionnuala Ní Aoláin, doit rencontrer des représentants du gouvernement français, notamment des ministères de la justice, des affaires étrangères et de l'intérieur.

Lors de ses entretiens avec les autorités françaises, la Rapporteure spéciale des Nations Unies entend chercher « à aider le gouvernement français à promouvoir et à protéger les droits de l’homme dans sa lutte contre le terrorisme ». Au cours de sa mission à Paris, Mme Ní Aoláin se rendra dans des lieux de détention pour interroger des personnes soupçonnées ou reconnues coupables de crimes terroristes.

L’experte onusienne rencontrera également des parlementaires, des responsables des forces de l'ordre, des membres du Conseil d’État, de la Commission nationale de contrôle des techniques de renseignement (CNCTR) et de la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH). Elle s’entretiendra également avec des représentants de la société civile, des avocats et des universitaires.

La mission de Mme Ní Aoláin, qui effectue sa première visite officielle en France en qualité de Rapporteure spéciale, fait suite à l’invitation du gouvernement français.

A l’issue de sa visite le 23 mai prochain, Mme Ní Aoláin partagera ses observations préliminaires avec les médias lors d’une conférence de presse aux bureaux de l’UNESCO à Paris. La Rapporteure spéciale présentera un rapport complet de ses conclusions et recommandations au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies lors de sa 40e session prévue en mars 2019 à Genève.

Professeure de droit à l'Université du Minnesota et à l'Université d'Ulster, Mme Ní Aoláin a été nommée Rapporteur spécial par le Conseil des droits de l'homme. Elle a pris ses fonctions le 1er août 2017.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Les pouvoirs d'urgence devraient être limités et proportionnés - Experte de l’ONU

Les états d'urgence sont synonymes de violations massives et durables des droits de l'homme, a prévenu une experte de l’ONU devant le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies à Genève.