Corée du Nord : un expert de l'ONU salue la libération des trois ressortissants américains

10 mai 2018

Un expert des droits de l'homme des Nations Unies s'est félicité jeudi de la libération de trois ressortissants américains par la Corée du Nord, affirmant que cette décision constituait « une autre pierre angulaire des perspectives de paix » pour les deux Corées.

Kim Hak Song, Kim Sang-duk («Tony Kim») et Kim Dong-chul ont quitté la République populaire démocratique de Corée (RPDC) mercredi avec le Secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo, qui a rencontré à Pyongyang le dirigeant nord-coréen, Kim Jong-un. Les trois citoyens américains qui étaient détenus en RPDC sont arrivés jeudi aux Etats-Unis.

« J'ai toujours plaidé pour la libération de ces détenus étrangers, qui auraient été détenus arbitrairement et empêchés de jouir de leurs libertés fondamentales », a déclaré Tomás Ojea Quintana, le Rapporteur spécial des Nations Unies sur les droits de l'homme en RPDC, dans une déclaration de presse.

« Je me félicite de cette décision importante du gouvernement de la RPDC, qui, je l'espère, offrira l'occasion de traiter davantage des questions humanitaires et des droits de l'homme », a ajouté l’avocat argentin nommé au poste de Rapporteur spécial par le Conseil des droits de l’homme en 2016.

Kim Hak Song, Kim Sang-duk («Tony Kim») et Kim Dong-chul faisaient partie des ressortissants étrangers arrêtés en RPDC ces dernières années. M. Ojea Quintana a exhorté les autorités nord-coréennes à libérer six ressortissants sud-coréens, dont trois pasteurs, qui sont toujours détenus en RPDC. L’expert doit se rendre en République de Corée (Corée du Sud) durant la première semaine de juillet.

« Je reste préoccupé par les informations selon lesquelles les détenus étrangers n'ont pas bénéficié d'une procédure juridique régulière et peuvent être détenus dans des conditions inhumaines sans accès consulaire », a déclaré l’expert. « En outre, au fur et à mesure que les pourparlers progresseront, une évaluation complète du système pénitentiaire en Corée du Nord deviendra inévitable », a-t-il ajouté. M. Ojea Quintana présentera son prochain rapport à l'Assemblée générale en octobre 2018.

Des libérations dans un contexte de détente entre les deux Corées

La libération de trois ressortissants américains par la Corée du Nord intervient dans un contexte de détente entre Pyongyang d’une part et Séoul et Washington d’autre part.

Le dirigeant nord-coréen, Kim Jong-un et son homologue sud-coréen, Moon Jae-in, se sont rencontrés le 27 avril dans la zone démilitarisée entre les deux pays. A l’issue de cette rencontre, les dirigeants des deux Corées ont publié une déclaration commune dans laquelle ils s’engagent notamment à une dénucléarisation complète de la péninsule coréenne.

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, avait alors salué cette rencontre et dit espérer que « les gains acquis lors de ce sommet intercoréen seront consolidés et développés lors du sommet entre les dirigeants des États-Unis et de la RPDC » qui devrait avoir lieu dans un proche avenir.

Dans un tweet confirmant la libération des trois ressortissants américains par la Corée du Nord, le Président américain, Donald Trump, a indiqué que la date et le lieu de sa rencontre à venir avec Kim Jong-un avaient été fixés.

Sommet Japon, Chine, Corée du Sud à Tokyo

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, s’est félicité jeudi de la tenue la veille d’un sommet trilatéral réunissant le Japon, la Chine et la Corée du Sud à Tokyo.

Par la voie de son porte-parole, le chef de l’ONU a salué le soutien des dirigeants des trois pays à la Déclaration de Panmunjom et leur coopération pour la dénucléarisation de la péninsule coréenne.

« Le Secrétaire général espère que la volonté commune des pays d'Asie du Nord-Est renforcera la voie vers une paix et une prospérité durables dans cette région », a dit son porte-parole dans une déclaration de presse.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L’ONU est prête à discuter d’éventuelles formes de soutien au dialogue intercoréen

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a déclaré que les Nations Unies étaient prêtes à discuter d’éventuelles formes de soutien au dialogue entre la République de Corée et la République populaire démocratique de Corée (RPDC), lors d’une conversation téléphonique avec le Président de la République de Corée, Moon Jae-in, lundi 30 avril.