Corée du Nord : le chef du PAM entame une visite de quatre jours à Pyongyang

8 mai 2018

Le Directeur exécutif du Programme alimentaire mondial (PAM) a entamé mardi une visite de quatre jours en République populaire démocratique de Corée (RPDC). Au cours de cette visite à Pyongyang qui s’achèvera vendredi, David Beasley rencontrera de hauts responsables du gouvernement et visitera des crèches et des jardins d’enfants soutenues par le PAM.

« Cette semaine, je visiterai des écoles et des crèches pour rencontrer certaines des mères de famille et des jeunes enfants que le PAM soutienne, ainsi que pour évaluer les besoins de nos opérations sur place, qui sont à ce stade sous-financées », a indiqué M. Beasley cité dans ce communiqué de l’Agence onusienne.

Selon des estimations de l’ONU, plus de 10 millions de personnes, soit 40% de la population nord-coréenne, auraient besoin d'une aide humanitaire. La dénutrition continue d'être une préoccupation sérieuse avec plus d'un quart des enfants ayant un retard de croissance dû à un manque de nourriture adéquate.

Le PAM travaille en RPDC depuis plus de deux décennies. L’Agence contribue à renforcer la sécurité alimentaire dans ce pays et à fournir des aliments nutritifs aux femmes et aux enfants.

Le PAM aidera 650 000 femmes et enfants cette année

En 2018, l’Agence onusienne basée à Rome a pour objectif de venir en aide chaque mois 650.000 femmes et enfants dans ce pays en leur fournissant des aliments hautement nutritifs, des céréales enrichis et des biscuits qui répondent à leurs besoins nutritionnels.

« Les déficits de financement ont fait que les rations ont dû être réduites et suspendues dans certains cas », regrette toutefois le Chef du PAM.

Publié le 11 avril dernier à Pyongyang, le ‘Plan des besoins et priorités 2018’ de l’ONU chiffré à plus de 111 millions de dollars, n’est pour le moment financé qu’à 1,2 %, soit près de 1,3 million. Ce Plan vise à soutenir la production alimentaire, à aider les agriculteurs à s'adapter aux catastrophes naturelles, à s’efforcer de prévenir et traiter la malnutrition, à augmenter les taux de vaccination et à garantir l'accès à l'eau potable et aux installations sanitaires.

Après l’étape de Pyongyang fait partie de la mission de M. Beasley en Asie du Sud-Est, qui le conduira également en Chine, au Japon et en République de Corée.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.