RCA : près d’un million de personnes ont bénéficié d’une assistance en 2017 grâce au Fonds humanitaire

4 mai 2018

En 2017, les projets financés par le Fonds Humanitaire pour la République centrafricaine ont permis d’apporter une assistance humanitaire à 990.858 personnes, indique le rapport annuel du Fonds humanitaire pour la République centrafricaine publié jeudi.

Grâce aux contributions des donateurs, le Fonds a été en mesure d’allouer 22,1 millions de dollars – représentant 11,5% des financements reçus à travers le Plan de réponse humanitaire 2017 – à la mise en œuvre de 63 projets de réponse d’urgence, s’est félicité le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA), dans un communiqué de presse.

“L’année 2017 a été marquée par une forte augmentation des besoins humanitaires suite à la recrudescence de la violence et la multiplication des foyers de tension. Certaines zones autrefois relativement stables ont basculé dans la violence et d'autres qui avaient tendance à revenir au calme sont retombées dans l'instabilité”, a noté le Bureau de coordination. “L’insécurité croissante a accentué la vulnérabilité des communautés déjà touchées par la crise humanitaire en cours, forçant des milliers de personnes à quitter leur foyer et à chercher une protection”.

Une forte augmentation du nombre de déplacés

Le nombre des déplacés internes est passé de 400.000 à 688.700 entre janvier et décembre 2017. La dégradation continue de la situation a aggravé le déficit de financement déjà important de la réponse humanitaire.

Avec la nécessaire révision du Plan de réponse humanitaire en juillet 2017, le montant requis était en effet passé de 256,3 à 497,3 millions de dollars.

La réponse a été possible grâce à l’appui de 31 organisations humanitaires, partenaires du Fonds humanitaire pour la RCA, dont six ONG nationales, 21 ONG internationales et six agences des Nations Unies.

A titre d’exemple, grâce à un financement du Fonds, l’ONG Danish Refugee Council (DRC) a pris en charge 1.350 déplacés et retournés dans la ville de Bocaranga dans le cadre d’un projet de sécurité alimentaire. Les bénéficiaires ont été formées aux techniques maraîchères et ont reçu des kits agricoles composés d’outils et de semences.

De même, grâce à un financement du Fonds humanitaire, l’ONG Cordaid a été en mesure d’appuyer la reconstruction d’habitations dans le village de Yadé à 30 kilomètres de Bocaranga. Il s’agit d’un village qui avait été entièrement incendié en mars 2017. Cet appui a permis le retour de 600 habitants parmi les 700 habitants que comptait le village avant le sinistre.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

RCA : le chef de l’ONU condamne les violences meurtrières à Bangui

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a condamné jeudi les violences du 1er mai à Bangui, en République centrafricaine (RCA), qui ont causé la mort d’au moins 22 personnes et fait plus de 100 blessés.