L’ONU indignée par une série d'attentats meurtriers en Afghanistan

30 avril 2018

Les Nations Unies ont condamné les attaques perpétrées lundi à Kaboul et dans la province de Kandahar qui ont fait de nombreuses victimes parmi les civils, les intervenants d'urgence et les écoliers.

« Le Secrétaire général est indigné par la série d'attentats terroristes en Afghanistan aujourd'hui », a déclaré son porte-parole, dans un communiqué de presse.

Selon les informations disponibles, les trois attaques ont fait plus d’une vingtaine de morts et des dizaines de blessés.

Réagissant aux deux attaques menées dans un quartier fort peuplé de la capitale,  António Guterres, a déploré le ciblage délibéré des journalistes qui « met une fois de plus en lumière les risques auxquels les professionnels des médias sont confrontés dans l'accomplissement de leur travail essentiel ».

Au moins 14 civils ont été tués et au moins 30 autres ont été blessés lors des deux attaques à Kaboul. La seconde attaque a été perpétrée 30 minutes après la première pour cibler les journalistes et les services d'urgence qui sont arrivés sur les lieux du premier attentat.

S'agissant de l'attaque menée dans la province de Kandahar, des médias font état d'au moins 11 étudiants tués et de 16 autres personnes blessées, dont cinq soldats roumains, par l’explosion d’une voiture piégée. L'attaque s'est produite en fin de matinée dans le village de Haji Abdullah Khan, dans le district de Daman, lorsqu'un kamikaze a fait exploser un véhicule rempli d'explosifs au passage d'une patrouille roumaine.

Souhaitant que les responsables de tels crimes soient rapidement traduits en justice, le chef de l’ONU a adressé ses plus sincères condoléances aux familles des victimes et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.

Des attaques condamnées par la MANUA

Plus tôt dans la journée, Tadamichi Yamamoto, le Représentant spécial du Secrétaire général pour l'Afghanistan avait lui aussi condamné les attaques perpétrées à Kaboul.

« Ces attaques ont causé des souffrances humaines incalculables aux familles afghanes », a-t-il déclaré dans un communiqué, précisant que la Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) les condamne avec la plus grande fermeté.

Le chef de la MANU s’est dit indigné par la seconde attaque perpétrée à Kaboul qui semble avoir délibérément visé les journalistes.

« Cette attaque, qui arrive juste avant la Journée mondiale de la liberté de la presse, est une attaque directe contre la liberté d'expression », a-t-il souligné.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Afghanistan : l’ONU condamne un attentat-suicide contre un centre électoral à Kaboul

Les Nations Unies ont condamné l’attentat suicide perpétrée dimanche contre un centre d'inscription des électeurs à Kaboul, la capitale de l’Afghanistan.